Cumul des mandats : un collectif lance un site sur Internet

http://www.cumul-info-service.fr/  pastiche de « tabac-info-service », prétend aider les députés à se débarrasser d’une « addiction grave pour la démocratie » : le cumul des mandats. Ce site Internet a été créé à l’initiative de Participe Futur, un collectif de citoyens qui se disent « impliqués dans le monde associatif » et qui « ne se satisfont pas d’une vie démocratique ronronnante et paresseuse ». 
C’est grave, docteur ?
Oui, le cumul des mandats est une addiction grave pour la démocratie.
Pour la seule Assemblée Nationale, 339 des députés élus en 2012 en sont victimes ! Parmi eux se distinguent les 179 socialistes qui s’étaient engagés à renoncer à tout mandat exécutif local avant fin septembre 2012…
Ce site s’adresse aussi bien aux élus qu’à leurs proches et à leurs électeurs. Il se tournera en premier lieu vers les députés socialistes qui ont déjà franchi une étape vers le sevrage et que nous souhaitons particulièrement encourager.
On y trouvera des conseils pratiques, des témoignages d’anciens cumuleurs ainsi qu’une méthode infaillible pour rompre avec le cumulisme en 90 jours.
Un dernier mot :  Cumul Info Service a été imaginé sur le modèle d’un célèbre site de coaching pour lutter contre le tabac.
Envie d’en savoir (encore) plus ? Voici quelques ressources que vous pouvez trouver sur Internet.
 Sur le site de France TV : la liste des mandats par député 
 Sur le site du Monde : “Les trois quarts des députés cumulent les mandats”,  27/06/2012
Sur le site de Libération : « Y’a-t-il une vie après la politique”,  06/07/2012
Sur le site de Rue89 : une tribune de Paul Quilès, 11/04/2009 Sur le site de l’Institut Montaigne : “Député, un job à temps plein”,  12/2006

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Démocratie, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.