Wikipédia défie le pouvoir russe : Filtrage du Net

Le Monde du 12/07/2012

A défaut de faire plier le régime de Vladimir Poutine, Wikipédia est peut-être, comme le suggère La Pravda, en train « d’ébranler l’état d’esprit russe ».

Dans la bataille qui l’oppose au Kremlin à propos de la liberté d’expression sur l’Internet, l’encyclopédie en ligne a tiré mardi une nouvelle salve qui n’est pas passée inaperçue. Elle a ainsi bloqué, pendant vingt-quatre heures, l’accès à sa version russe, dont la page de garde, entièrement blanche, arborait en caractères gras la mention « Représentez-vous un monde sans connaissances libres ».
 A l’origine de cet arrêt de service temporaire, un projet de loi donnant aux autorités carte blanche pour mettre certains sites jugés indésirables sur liste noire, rapporte la BBC. Les partisans d’amendements à la loi sur l’information – approuvés mercredi soir par la Douma, la chambre basse du Parlement, en deuxième et troisième lectures – ont avancé que la finalité dudit projet était de protéger les enfants face aux dangers de la pédophilie ou de l’usage de stupéfiants. Ses détracteurs, cependant, y voient une tentative subreptice autant qu’insidieuse d’ériger, sur le sol russe, une réplique de la « Grande Muraille Internet de Chine », notent The Moscow News et le LA Times. Cette fronde est d’autant plus marquée qu’à l’inverse des journaux et des chaînes de télévision du pays, placés pour la plupart en coupe réglée par le pouvoir, le Web demeure une « tribune relativement libre », pointent The Guardian et Voice of America.
De fait, depuis les élections législatives controversées du 4 décembre, la Toile est devenue l’outil privilégié des échanges politiques – et, en filigrane, le principal véhicule de la contestation, souligne le NY Times. D’où la crainte partagée par certains, à l’instar du bloggeur et analyste politique Anton Nossik (Radio Free Europe), de l’avènement

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Internet, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.