Pollution des océans – Vers une solution : projet d’un drone-poubelle

Sciences avenir 20/07/2012

Un drone comme éboueur des mers ?

 C’est l’idée originale de 6 étudiants d’une école française de design. Ils ont imaginé une sorte de gros cylindre motorisé et sous-marin qui serait capable de récolter les sacs plastiques et autres déchets qui polluent les océans.

Un projet du designer français Elie Ahovi http://www.elieahovi.com
Après les camions, voici le drone-poubelle ! Cet engin cylindrique a des dimensions imposantes : environs 5 mètres de profondeur pour 3,6 mètres de diamètre – moteurs compris. Des mensurations encore théoriques : le projet n’existe encore que dans les ordinateurs de 6 étudiants de l’Institut Supérieur de Design (Valenciennes).
Leurs noms : Elie Ahovi, Adrien Lefebvre, Philomene Lambaere, Marion Wipliez, Quentin Sorel et Benjamin Lemoal. De futurs designers qui voient dans ce drone une solution originale pour récupérer les sacs plastiques et autres déchets qui polluent les océans. « L’appareil est équipé de trois moteurs, commente Elie. Ils permettent au drone de se déplacer en position horizontale, sous l’eau, jusqu’à 15 ou 20 mètres de profondeur. Comme un sous-marin, le drone est équipé de ballasts pour le faire plonger ou remonter en surface ». 

Une fois le drone-poubelle rempli, il faut évidemment le récupérer pour le vider… comme une vraie poubelle. L’idée est alors d’utiliser des sortes de docks circulaires flottants, dans lesquels viendraient se placer les drones en attendant que des bateaux, équipés de grues, viennent les récupérer. « Les ballasts et les bouées du drone permettent de modifier la position de l’appareil: en pleine mer, il patrouille à l’horizontale puis remonte en position verticale à l’intérieur du dock », reprend Elie.

Sur l’écran d’ordinateur, le projet a de l’allure. Alors à quand une réalisation? « Nous sommes en discussions avec différents organismes environnementaux et espérons décrocher un financement pour essayer de concrétiser le projet », reprend Elie. Affaire à suivre ! 

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.