Syrie – Faire pression sur Moscou : la France n’entend pas agir militairement en dehors d’un cadre international, que ce soit celui de l’ONU ou de l’Otan.

 le Parisien 20.08.2012

Syrie: Paris veut faire pression sur Moscou pour étrangler financièrement Damas

La France estime que des discussions doivent être menées avec la Russie pour étrangler financièrement le régime syrien de Bachar al-Assad, a dit lundi le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius, jugeant que la guerre coûte à celui-ci un milliard d’euros par mois.
« On essaie de le serrer au cou, si je puis dire, par tous les canaux possibles. En particulier, il y a un canal qui paraît parallèle mais qui n’est pas du tout parallèle, c’est le canal financier« , a souligné le ministre sur RTL.
« Songez que la guerre lui coûte à peu près un milliard d’euros par mois, il a de moins en moins de réserves. On a compté qu’il n’en avait que pour quelques mois, sauf appui de la Russie et de l’Iran. C’est la raison pour laquelle il y a aussi des discussions qui doivent être menées, au moins avec la Russie », a précisé Laurent Fabius.
Jusqu’à présent, la Russie et la Chine se sont opposées à l’ONU à toute mesure coercitive à l’égard du régime syrien, notamment dans le domaine des sanctions.
En dénonçant à nouveau un régime « inhumain » dirigé par « un massacreur », le responsable français a réaffirmé que la France n’entendait pas agir militairement en Syrie en dehors d’un cadre international, que ce soit celui de l’ONU ou de l’Otan.
Il a aussi une nouvelle fois écarté une éventuelle livraison d’armes à la rébellion, la France étant liée par un embargo sur les armes décrété par l’Union européenne. « Il y a des pays qui apportent des armes au régime, la Russie, l’Iran. Il y a des pays qui apportent des armes à l’opposition, essentiellement des pays arabes », a-t-il rappelé, précisant que la France de son côté se limitait à fournir à cette dernière des équipements non létaux. 

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans International, Politique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.