Arctique : fin de partie pour la calotte glacière – vidéo

 L’actuelle fonte record de la calotte glacière dans le Grand Nord, où Aljazeera nous entraîne dans un reportage (vidéo), inquiète les scientifiques.
L’Arctique a, en effet, perdu cette année plus de glace que jamais auparavant – du moins depuis les premiers enregistrements satellitaires, en 1979 – au point que le professeur de Cambridge Peter Wadhams, autrefois sceptique quant aux prédictions alarmistes de ses confrères, affirme à la BBC que la glace y disparaîtra « inévitablement » d’ici à quelques années.
Une scientifique de Rutgers University renchérit : « ll est difficile pour moi de constater que le changement climatique est à l’oeuvre, incarnant nos pires craintes. Cela commence à me donner des frissons. » Et le quotidien new-yorkais d’expliquer que la fonte de la glace pourrait malgré tout offrir « certains avantages » : nouvelles routes maritimes, accès facilité aux gisements de pétrole et autres minéraux. Une ruée pour une exploration minière est ainsi déjà engagée !
Mais ces surplus en pétrole et gaz, une fois brûlés, réchaufferont encore un peu plus la planète, accélérant la disparition de la glace… Si le point de non-retour n’est pas encore atteint, The Washington Post explique que le monde devrait réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 60 %, s’il veut éviter l’effondrement inexorable de la glace estivale.
 Un scénario tout à fait « peu probable« . C’est donc bien l’activité humaine qui est responsable du phénomène. Une étude parue ce mois-ci dans la revue Environmental Research Letters conclut, à ce titre, que depuis 1979, entre 70 et 95 % de la fonte de l’Arctique lui est imputable.
Le Monde du 29/08/2012

 

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Nature, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.