Présidence Hollande : de l’état de grâce au coup de grâce

Marianne Hebdo N°802  1er septembre 2012 – le journal des lecteurs – André  Boillon
Nul ne regrettera les coups de menton de Sarkozy… Mais le nouveau président de la République commence à inquiéter. La crise est bien là mais François Hollande semble immobile, faisant preuve d’un manque certain d’ambition. Certes, il n’a pas été élu dans la ferveur de 1981, mais peut-il pour autant renier ses propositions électorales en toute impunité ?
On ne va pas reprocher à Hollande de ne pas avoir encore surmonté la crise ni de ne pas avoir mis la finance à genoux ou résorbé le chômage. A l’impossible, nul n’est tenu. Mais le possible ?
Roms : différence entre les CRS Guéant et les CRS Valls ? Où est la solution qui devait accompagner toute expulsion ? Une fois de plus, on fait les frais de l’inconséquence des politiques face à l’Europe. Elargissons, élargissons, clamaient-ils, Dieu reconnaîtra les siens.
Renégociation du traité européen, la fameuse règle d’or ? A peine quelques lignes sur la croissance, concédées sur un coin de table par Merkel… Pas de débat public sur un texte qui nous livre pieds et poings liés à Bruxelles.
Contrôles d’identité ? Pas de justificatifs donnés par les policiers. Mais on pourrait déjà exiger qu’ils affichent leur numéro de matricule, comme cela se faisait auparavant. C’est le minimum dans une démocratie. Et surtout, interdire les vérifications sans motif explicite (c’est théoriquement le cas, mais l’article qui en énonce les conditions est rédigé de telle sorte qu’ils ont les mains libres).
Enfin, quid du cadeau de la TVA réduite offerte aux restaurateurs et qui coûte plusieurs milliards à l’Etat ? La gauche ne le condamnait-elle pas ?
Enfin, il ne faudrait pas trop en faire dans la normalité. Sinon ça va paraître suspect et franchement anormal. Entre s’offrir à grands frais un « Sarko Air Force One » et prendre normalement l’avion, on est capable de faire la différence.
Hollande n’a pas été élu dans la ferveur de 1981, car beaucoup souhaitaient avant tout renvoyer « Nabochodonosor » à ses chères études au Cap Nègre. C’est chose faite, mais cela signifie-t-il qu’Hollande peut renier ses propositions électorales en toute impunité ?
En tout cas, voilà un quinquennat qui commence fort mal. L’état de grâce ressemble plutôt au coup de grâce à ses promesses. Avec à la clef, la droite pour un sacré bout de temps..
Car une présidentielle ratée, ça passe. Mais deux, bonjour les dégâts  et rebonjour Copé, Morano, j’en passe et des meilleurs…

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Démocratie, Politique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.