NANTES – Château des ducs de Bretagne : Alain Passard ( restaurant parisien  » l’Arpège » ) et les mille convives pour la démonstration d’une « jardinière Arlequin ».

Le chef étoilé Alain Passard sert 1.000 couverts au château des ducs de Bretagne à Nantes

Alain Passard, chef triplement étoilé du restaurant parisien L’Arpège, orchestrait vendredi une tablée géante de mille couverts dans la cour du Château des ducs de Bretagne à Nantes en clôture du festival des goûts uniques.

Accessible à tous ceux qui le souhaitaient sur réservation, ce repas ne revenait qu’à 30 euros aux heureux élus contre 120 à 360 euros dans son restaurant. A condition d’amener avec soi une entrée à partager.
Le chef « légumier » Passard, qui revendique sa conversion de la cuisine carnée vers celle des couleurs végétales, sans pour autant être végétarienne, devait faire, devant les mille convives, la démonstration d’une « jardinière Arlequin ». « C’est ce qu’il y avait dans mon jardin ce matin », a-t-il expliqué peu avant. « J’ai confié ma créativité à la nature, je ne fais plus rien », a-t-il ajouté, reconnaissant ironiquement qu’il ferait bien « une petite sauce » pour accompagner son plat.

Une brigade de 5 jeunes chefs devait ensuite prendre en charge, sous ses ordres, le plat de résistance et le dessert.

Une deuxième tablée de même ampleur devait avoir lieu samedi soir avec une dizaine de chefs « héritiers » d’Alain Passard, passionnés comme lui de légumes et de couleurs comme Eric Guérin (La mare aux Oiseaux, Saint-Joachim, Loire-Atlantique), qui prendra les commandes, ou Jean-Yves Guého (L’Atlantide, Nantes).

Pendant deux jours également, à partir de samedi, les Nantais pourront accéder au « Champ des producteurs », un marché des meilleurs producteurs de la région installé dans les douves du Château, avec la possibilité de faire cuisiner sur place, par 30 chefs rassemblés sous des tipis, les ingrédients achetés.
 TV5MONDE RENNES (AFP) – 07.09.2012 19:37 © 2012 AFP

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Insolite, Loisirs Tourisme, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.