« Indignez-vous ! » ARTE – 22h40 – Le manifeste en images de Tony Gatlif et de Stéphane Hessel

Arte – mercredi 12 septembre 2012
Film documentaire porté par l’élan et le talent du cinéaste Tony Gatlif, « Indignez-vous ! » s’inscrit dans la lignée du livre mondialement célèbre de Stéphane Hessel. Il dresse le portrait d’un monde en dysfonctionnement, tout en faisant émerger des espérances et des voies nouvelles.

Tony Gatlif l’affirme volontiers : maintenant il dit « non ». Son engagement de cinéaste était depuis toujours tourné vers le monde gitan, par définition dépourvu de frontières. Stimulé par l’essai best-seller de Stéphane Hessel, il a encore élargi la perspective avec Indignados, en suivant les traces d’un mouvement plus global. ARTE diffuse la version télévisée de ce docu-pamphlet libre et poétique qui marquera peut-être ses prochaines fictions…
 
Il y a urgence. Le dérèglement du capitalisme financier précipite le monde et les peuples dans la crise de plus en plus dure pour des millions de gens, réduits au chômage et plongés dans la misère. Ces sombres temps dans lesquels nous vivons peuvent déboucher sur pire encore, un déferlement de violence xénophobe et raciste, une guerre de civilisation, dressant des peuples contre d’autres peuples au nom de Dieu, de l’incompatibilité des cultures, ou tout simplement de la haine de l’autre. Contre cette issue terrible, le cinéma, comme la littérature, la musique et les autres arts, doit se battre. Il lui faut réagir vite, mais sans rien abandonner de ses vertus et de sa singularité.
Aujourd’hui le cinéma a plus que jamais vocation et nécessité de se confronter avec l’actuel. Les progrès accomplis dans le régime de l’enregistrement rendent la tache plus aisée. Malraux disait que l’art était l’antidestin. Le cinéma peut et doit être cet antidestin qui prend aujourd’hui la figure du marché. C’est une question d’éthique et de volonté. Là où il y a volonté, là est le chemin. » (Tony Gatlif)

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Résistance, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.