Valls vire en tête sur la route des Roms

Dessins de Charlie Hebdo 13/09/12

Lyon : 80 Roms délogés à la veille de la visite de Manuel Valls
Le Point.fr – 13 septembre 2012
La préfecture du Rhône assure que le camp installé depuis deux mois place Carnot a été évacué à l’occasion du vol retour programmé.

 
 
 Environ 80 Roms ont été délogés jeudi du centre de Lyon et une partie devait partir à bord d’un vol de 200 Roms ayant accepté un retour vers la Roumanie, a indiqué à l’AFP sur place le préfet du Rhône, à la veille d’une visite à Lyon du ministre de l’Intérieur, Manuel Valls. « Cela se passe dans le calme. Une vingtaine décollent pour la Roumanie, tous les demandeurs d’asile sont relogés et nous recherchons une solution pour une dizaine d’adultes aux statuts divers », a détaillé à l’AFP le préfet Jean-François Carenco. Une famille avec quatre enfants dont un de quatre jours a été relogée bien que les parents ne soient pas des demandeurs d’asile.
La préfecture du Rhône a récusé tout lien avec la visite de Manuel Valls, insistant sur le fait que ce camp installé depuis deux mois place Carnot, devant la gare de Perrache, a été évacué à l’occasion du vol retour programmé. En milieu de matinée, des familles pliaient encore leurs tentes et amassaient leurs affaires sur des poussettes, a constaté une journaliste de l’AFP. D’après Médecins du monde, ils vivaient dans 14 tentes, étaient de nationalités roumaine, albanaise, macédonienne et kosovare et la moitié étaient des enfants.
Un millier de Roms dans l’agglomération lyonnaise
Alors que les personnes occupant ce camp de fortune ont changé fréquemment au cours des deux derniers mois, « il faut démonter les filières », a aussi affirmé Jean-François Carenco. Michel Jouard, un voisin membre du conseil de quartier, qui a assisté les Roms durant tout l’été, a déploré « une expulsion déguisée », alors qu’un travail était en cours avec des associations pour leur trouver des solutions. Denis Broliquier, maire divers droite du 2e arrondissement concerné, a demandé dans un communiqué au ministre de l’Intérieur « des garanties qu’à Carnot ou ailleurs à Lyon, l’État et la Ville ne laisseront plus s’installer de tels campements de fortune ». « Que le gouvernement les reloge ou qu’il change la loi », exige-t-il.
Des Roms s’étaient installés place Carnot après avoir été délogés début juillet de l’esplanade des taxis de la gare de Perrache où ils campaient depuis plusieurs mois.
Le vol affrété par l’Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII) au départ de l’aéroport de Lyon-Saint-Exupéry devait prendre en charge jeudi ces Roms en situation irrégulière ou sans ressources, venant de l’agglomération lyonnaise et de plusieurs départements de la région. Les Roms seraient environ un millier dans l’agglomération lyonnaise, d’après Médecins du monde.
Bucarest et Paris se sont engagés mercredi à oeuvrer ensemble plus étroitement pour l’insertion dans leur pays d’origine des milliers de Roms roumains qui vivent en France.

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Humour, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.