Belgique – Bruxelles : « journée sans voiture » organisée dans le cadre de la semaine européenne de la mobilité.

 Nouvel Obs  16-09-2012.

Un million de Bruxellois à pied pour la « journée sans voiture »

 Tous les habitants de la capitale belge doivent aujourd’hui (dimanche) laisser leur voiture au garage. Vélos, rollers et autres planches à roulettes sont donc de sortie.. Des milliers de personnes se promenent dimanche sous le soleil à pied, à vélo, en rollers ou même à cheval dans les rues de Bruxelles désertées par les véhicules à moteur pour la « journée sans voiture » organisée dans le cadre de la semaine européenne de la mobilité.
Dans la plupart des 1.885 villes de 37 pays participant à cette opération, principalement en Europe mais aussi au Brésil, au Canada, au Japon et à Taïwan, les effets de cette semaine de la mobilité, qui débute officiellement lundi, seront limités à certaines zones urbaines.
Mais depuis 2002, la capitale belge, siège des institutions européennes, se veut plus audacieuse. En effet, l’ensemble des Bruxellois, soit environ un million de personnes, n’ont pas d’autres choix que de laisser leur voiture au garage, un dimanche de septembre par an.
Des animations dans plusieurs quartiers
Seuls les taxis, autobus et quelques véhicules disposant d’un laisser-passer peuvent circuler sur les 160 km2 de la région de Bruxelles-Capitale de 9 heures à 19 heures ce dimanche.
Et comme la météo est cette fois de la partie, avec un ciel dégagé et des températures clémentes, les Bruxellois ont en grand nombre sorti les bicyclettes et autres planches à roulettes, souvent en famille, dès le début de la matinée pour envahir les rues et artères de la ville, habituellement l’une des plus congestionnées d’Europe.
Pour compléter la fête, des animations sont organisées dans plusieurs quartiers de Bruxelles, dont une ferme bio géante sur la place du Palais royal.

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Ecologie, Economie, Europe, Loisirs Tourisme, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.