Alexandre Jollien : Petit Traité de l’abandon

Tout et son contraire : France Info 11 /09/2012
La philosophie d’Alexandre Jollien Ecrivain suisse romand

Le philosophe suisse a déjà publié quatre livres et donne des conférences dans le monde entier. Handicapé de naissance, il est ce qu’on appelle un handicapé moteur cérébral (étranglé par le cordon ombilical), il a vécu de 3 à 20 ans dans une institution spécialisée. On lui refusait le droit de faire des études. Et puis un jour, dans une librairie, il découvre Platon. Et là, sa vie bascule.
Il refuse que les choses ne soient pas figées. Il a une très jolie phrase, qu’il emprunte au bouddhisme : « Le Bouddha n’est pas le Bouddha, c’est pourquoi le j’appelle le Bouddha ». Il y a aussi une citation lourde de sens qu’il emprunte à Socrate : « Il faut chercher à vivre meilleur plutôt que de chercher à vivre mieux ».
vidéo
Alexandre Jollien a des enfants et leur enseigne de drôles de choses. Un jour, il les convoque, prend trois livres et y place un billet de 10 francs et ils vont les donner dans la rue à un clochard, un clodo comme il dit. Un moment émouvant humainement.
vidéo
Il vient de publier : Petit traité de l’abandon. Pensées pour accueillir la vie telle qu’elle se propose aux éditions du Seuil. Ceci dit, il aime provoquer le destin. En projet : quitter la Suisse et s’installer en Corée pour approfondir la méditation, la voie du Zen et découvrir une autre culture avec sa femme et ses enfants.
Pour écouter les vidéos
Alexandre Jollien a été couronné par le Prix Pierre Simon « éthique et société » pour l’ensemble de son œuvre. Il se marie dans les années 2000 et a trois enfants, en 2004, 2006 et 2011.
Oeuvres
Éloge de la faiblesse, Cerf, 1999 (ISBN 2-204-06384-3
Le Métier d’homme, Seuil, 2002 (ISBN 2-02-052606-9
La Construction de soi, Seuil, 2006, 192 p. (ISBN 2-02-062888-0
Le Philosophe nu, Seuil, 2010, 192 p. (ISBN 978-2-02-095915-5
Petit Traité de l’abandon : Pensées pour accueillir la vie telle qu’elle se propose, Seuil, 2012, 117 p. (ISBN 978-2021079418

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Culture, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.