Anniversaire – Le Smiley fête ses 30 ans

Le Soir be. 19/09/2012 Geeko posté par etienne froment
Le premier smiley (ou émoticône) célèbre mercredi ses trente ans. Ce serait un professeur de la Carnegie Mellon University de Pittsburgh aux Etats-Unis, Scott E. Fahlman, qui aurait inventé le premier émoticône le 19 septembre 1982.

Dans un message électronique destiné à ses étudiants, le professeur d’informatique avait utilisé un double point, un tiret et une parenthèse pour signifier le caractère humoristique ou non d’une information.
Cependant, si Fahlman a envoyé le tout premier smiley, le concept était néanmoins apparu beaucoup plus tôt. La première apparition de cette figure ronde au sourire large remonterait en réalité à 1953, année au cours de laquelle le New-York Herald publia en page 20 ce curieux personnage, qui prendra sa couleur jaune dès 1963 grâce à l’esprit créatif de Harvey Ball. Selon la légende, celui-ci aurait été chargé par une compagnie d’assurance américaine de créer un personnage dans le but d’améliorer le moral des employés.
Le bonhomme souriant fera plusieurs apparitions dans divers médias, jusqu’à 1982, avant d’être largement repris par certains courants musicaux, comme l’Acid en Belgique, et la techno au Royaume-Uni au début des années 90.

En quelques mois, le smiley deviendra une figure emblématique du bien-être et de la “cool attitude”, avant d’être décliné dans une multitude de formes sur l’Internet et être utilisé pour exprimer un ressenti sur les chats. Plusieurs firmes, dont Yahoo et Microsoft, implanteront très tôt les émoticônes aux conversations en ligne, scellant à tout jamais le destin de ce petit dessin pour lequel Harvey Ball n’avait reçu que 45 dollars…

 

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Culture, Humour, International, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.