Une étude française le montre: les OGM sont hautement toxiques..

Comment se fait-il que les OGM agricoles soient dans les champs et dans les assiettes alors qu’ils n’ont été testés que pendant trois mois sur des rats?
Comment se fait-il que l’énergie nucléaire soit toujours l’énergie du futur alors que les hommes ont vécu Tchernobyl et Fukushima ?
L’homme s’est approprié ces technologies sans faire de tests sanitaires ni environnementaux approfondis alors que la contamination irréversible du vivant est réelle.
Serions-nous tous des cobayes ?
Le nouveau film de Jean-Paul Jaud, présenté par J+B Séquences, sera dans les salles le 26 septembre 2012. Commentaires dits par Philippe Torreton.

Bientôt la bande-annonce!

——————————-
 
Voici un article de RTBF.INFO repris par Voltigeur sur le site Les moutons enragés – 19 septembre 2012 –
On va certainement nous dire que, Mr Séralini, professeur de biologie moléculaire à l’université de Caen, s’est trompé, que ses analyses sont ceci ou cela, n’empêche que vu les images de ces pauvres rongeurs atteint de tumeurs horribles, on est en droit de s’interroger, ça fait longtemps que nous dénonçons les chimères monsantesques et pas que.. Bayer, Sygenta, font aussi partie de ces empoisonneurs qui, avec leurs pesticides Régent, Cruiser etc.. font des ravages parmi nos abeilles et la chaine alimentaire dont nous sommes le sommet….

 
Des scientifiques français ont montré que le mais OGM NK 603 est hautement toxique. Quid des autres ? 
L’équipe du français Gilles-Eric Séralini, professeur de biologie moléculaire à l’université de Caen, a mené des recherches en toute discrétion pendant deux ans, en nourrissant des rats au maïs transgénique. Résultat: un massacre.

 L’étude est publiée ce mercredi dans la revue américaine Food and Chemical Toxicology et reprise par Le Nouvel Obs.

<:header>L’équipe du professeur a travaillé dans le plus grand secret, craignant des interférences de l’industrie. Les scientifiques ont récupéré des semences de maïs OGM NK 603, propriété de Monsanto, via un lycée canadien. Ils ont ensuite nourri deux cent rats avec des croquettes fabriquées avec les récoltes obtenues. Résultat, selon le professeur: l’hécatombe. Ainsi, les rats nourris avec le maïs transgénique traité ou non au Roundup, herbicide de Monsanto, ou alimentés avec de l’eau contenant de faibles doses d’herbicide, ont tous été victimes de lourdes pathologies au 13e mois de l’expérience. Chez les femelles, il s’agit d’explosions de tumeurs mammaires disproportionnées. Chez les mâles, le foie et les reins sont atteints d’anomalies marquées ou sévères. Quelques photos, difficiles, sont visibles sur le site du Nouvel Obs.

Les rats OGM ont deux à trois fois plus de tumeurs que les rats non OGM, quel que soit leur sexe. Au 24e mois, en fin de vie, 50 à 80% des femelles OGM sont  atteintes contre 30% chez les non-OGM. Et les tumeurs arrivent plus vite : vingt mois plus tôt chez les males, trois mois plus tôt chez les femelles.
 
« Pour la première fois au monde, un OGM et un pesticide ont été évalués pour leur impact sur la santé plus longuement que les agences sanitaires, les gouvernements et les industriels ne l’ont fait« , a affirmé le professeur Seralini. Selon lui, le NK603 n’a jusqu’alors été testé que sur une période de trois mois, une période trop courte pour détecter l’apparition des tumeurs. Quelques OGM ont déjà été testés à trois ans, mais jamais avec des analyses aussi approfondies.
C’est la première fois, selon Gilles-Éric Seralini, que le Roundup est testé sur le long terme. Jusqu’à présent, seul le principe actif du Roundup sans ses adjuvants avait été testé plus de six mois. « Ce sont les meilleurs tests qu’on peut avoir avant d’aller tester chez l’homme« , a dit le chercheur.
« L’étude est dans la suite des études faites par le passé par le professeur Seralini. Mais celle-ci montre de façon plus forte, plus fondée scientifiquement, que le maïs OGM a des effets négatifs. Et que c’est lié au pesticide aussi. L’étude montre et confirme ce que nous disons depuis un certain temps, et surtout dans des effets à plus long terme. C’est dangereux parce que dans le modèle d’agriculture OGM, les deux effets négatifs sont combinés: plante OGM et pesticide« , nous explique Maurice Losch, spécialiste OGM chez Greenpeace.
La dangerosité du glyphosate, composant du Roundup, avait déjà été mise en lumière par des études indépendantes compilées dans un rapport de Greenpeace publié en 2011. Notamment, le rapport note que dans l’Etat argentin de Chaco, où les agriculteurs pulvérisent abondamment leurs cultures de soja et de riz OGM avec du glypohosate, les manlformations à la naissance ont presque quadruplé de 2000 à 2009.
Le professeur Séralini détaillera ses conclusions dans un livre à paraître: Tous cobayes! , chez Flammarion.

A lire aussi
Inde: Monsanto fournit de fausses données aux autorités (24-02-2010)
OGM: Monsanto, mis à l’amende, perd de sa puissance (12-07-2010)
USA: Monsanto gagne une manche contre des fermiers bio (22-06-2010)
Un insecte prolifère sur du maïs OGM censé lui résister et l’éradiquer (31-08-2011)
La justice européenne épingle le miel comportant des traces d’OGM (06-09-2011)
OGM: BASF développe un colza enrichi en oméga-3 (02-11-2011)
France: un agriculteur en justice contre Monsanto après une intoxication (10-12-2011)
Une centaine d’apiculteurs occupe un site Monsanto en Tarn-et-Garonne (06-01-2012)
BASF cesse le développement et la commercialisation d’OGM en Europe (16-01-2012)
Monsanto jugé responsable de l’intoxication d’un agriculteur français (13-02-2012)
Les paysans se sont ligués contre Monsanto et les efforts ont payé (03-04-2012)
OGM: le blocage persiste dans l’UE sur les autorisations de culture (11-06-2012)
Brésil: Monsanto à l’amende pour publicité mensongère (22-08-2012)
Les dangers des OGM: vos questions au généticien Philippe Baret (UCL) dès 13h00 (19-09-2012)

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Agroalimentaire, Santé, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.