Manuel Valls déjà président !

Charlie Hebdo – Edito du 11 octobre 2012 par Charb
Sarkozy va-t-il revenir en 2017 ? Faut-il que les journalistes s’ennuient à guetter chez le président normal le pétage de plombs qui pourrait égayer les unes des magazines et pimenter les insipides éditos ! Faut-il que les journalistes soient désespérés pour poser cette question ridicule ! Oh, les gars, même s’il en rêve, Sarkozy ne reviendra pas ! Sarkozy ne reviendra pas parce qu‘il n’est jamais parti…

Sarkozy est ministre de l’Intérieur du gouvernement Ayrault . Sarkozy s’est réincarné en Valls. Et Valls sera le prochain président de la République. Non pas que Valls soit habité par la même dinguerie que Sarkozy, mais Valls est ministre de l’Intérieur. Et aujourd’hui, être ministre de l’Intérieur est la meilleure garantie de finir à l’Elysée. On l’a vu avec le massacre des deux jeunes d’Echirolles. Et puis maintenant avec le démantèlement des cellules islamistes. Il est déjà élu, Valls !
Le traitement médiatique de l’affaire nous fait croire qu’il n’y a qu’un ministre e France : celui de l’Intérieur. Et tout est fait pour nous donner l’impression que c’est le même et unique ministre qui peut apporter des réponses à ces bouffées de violence qu’on ne traite plus en « faits divers », mais en phénomènes de société. Les autres ministres du gouvernement sont, soit inaudibles parce qu’ils n’intéressent pas les journalistes, soit inaudibles parce que Ayrault leur a demandé de fermer leur gueule.

Il n’y a plus de débat en France pour savoir comment on bâtit une société sans violence, ou en tout cas avec moins de violence. La réponse, c’est le ministre de l’Intérieur qui l’a. Lorsque le président de la République, en visite sur les lieux du drame, promet « sécurité, justice et réussite », tout le monde se fiche de lui. Ila dit « justice » et « réussite » ! Deux mots que la droite et les journalistes régurgitent, dégoûtés. Ce qu’on veut, nous, éditorialistes appointés par l’UMP, c’est de la sécurité ! C’est tout ce qu’on veut ! Là, maintenant !  Pas de réflexion, pas de long terme, pas de transformation de la société ! Réfléchir est une lâcheté, promettre est indécent ! On veut des flics, plus de flics, que des flics ! Manuel Valls, abreuvez-nous en bleu marine ! Une seule baguette magique peut tout résoudre, c’est la matraque du ministre de l’Intérieur.
S’il faut remettre des policiers où Sarkozy en a enlevé, ce n’est pas ce qui empêchera la connerie et la violence des tarés de s’exprimer. La France a réduit sa production industrielle mais pas sa production de frustrés, étonnant, non ? A force de traiter les gens comme des merdes, il ne faut pas être surpris qu’ils agissent comme telles.

Pourquoi faire semblant de s’étonner ‘un tel déchaînement de violence ? Les gouvernements successifs, aiguillonnés par le Medef,  n’ont cessé de donner des primes aux plus forts. Celui qui a la plus grosse fait la loi. Le message a été bien entendu et compris partout en France. Et chacun le met en œuvre selon ses moyens. On en a eu un exemple à Echirolles.
Le ministère de l’Intérieur : le chemin le plus court du néant à l’Elysée…
Puisque les médias et l’UMP réclament que l’omnipotence du ministre de l’Intérieur sot reconnue, faisons des économies, remplaçons le gouvernement en entier par le super ministère de la Sécurité. Qu’il soit dirigé par Valls ou un autre, peut importe. Le costume fait l’homme.
Hollande sera peut être tenté avant 2017 de nommer Valls Premier ministre afin d’éliminer le concurrent qu’il pourrait représenter lors de la prochaine élection présidentielle.  S’il voulait vraiment se préserver d’un concurrent issu de son camp, il ferait mieux de supprimer le ministère de l’Intérieur… Je sais, ce n’est pas possible, toute la crédibilité du gouvernement ne repose que sur ce ministère.

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Police, Politique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.