France – Budget d’austérité

Le Monde du 16/10/2012
Le projet de budget 2013, qui consacre un « effort inédit » depuis la Libération, commence son marathon parlementaire à l’Assemblée aujourd’hui, avec en toile de fond un contexte économique assez sombre, alors que la droite va dénoncer un « matraquage » fiscal.
 Ce projet de loi de finances 2013, le premier véritable du quinquennat Hollande après le collectif de juillet enterrant la TVA sociale et les heures supplémentaires exonérées, vise à tenir l’engagement d’un retour du déficit public à 3 % du PIB en 2013. Il repose sur une hypothèse de croissance de 0,8 % l’année prochaine.
 Pour parvenir à ces 3 %, le gouvernement a inscrit 24 milliards d’euros de hausses d’impôts et plus de 10 milliards d’économies dans les dépenses, et assure que les classes moyennes et modestes seront « préservées ».
Ainsi, Christian Eckert (PS), le rapporteur général du Budget, écrit-il dans son rapport : « Un couple avec deux enfants percevant moins de 6 439 euros par mois ne paiera pas plus d’impôts du fait des mesures prévues par le présent projet de loi car ce sont les 10 % des ménages les plus aisés qui en supporteront le poids. » Mais pour le président de la commission des finances, Gilles Carrez (UMP), « cinq à six Français sur dix vont voir leur impôt augmenter ».Quant au centriste Jean-Christophe Lagarde, il parle, lui, de « gourdin fiscal ».
Le gel du barème de l’impôt sur le revenu, voté par l’ancienne majorité mais maintenu malgré les engagements du candidat Hollande, s’apparente à une hausse d’impôts généralisée.

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Economie, Politique, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.