Accord de l’UE sur la supervision bancaire en 2013

Le Monde du 19/10/2012
Les dirigeants européens se sont engagés dans la nuit de jeudi à vendredi à mettre en oeuvre en 2013 la supervision des banques de la zone euro, étape-clé dans leur stratégie de sortie de crise.
Au terme d’une nouvelle nuit de réunion à Bruxelles, les chefs d’Etat et de gouvernement des 27 ont trouvé un compromis sur un sujet qui empoisonnait les relations entre Paris et Berlin depuis des semaines. Mais l’Espagne, qui comptait sur une mise en place rapide du dispositif pour recapitaliser directement ses banques, risque de faire les frais de cette remise à plat.
Ce sommet s’est tenu alors que des dizaines de milliers de Grecs sont descendus dans la rue jeudi pour protester contre l’austérité. Berlin obtient une mise en place graduelle du mécanisme. « Nous avons toujours dit que la qualité devait passer devant la rapidité », le but étant « une supervision bancaire digne de ce nom », s’est félicitée la chancelière allemande Angela Merkel.
 De son côté, Paris a obtenu que la supervision s’applique aux 6 000 banques de la zone euro, et pas seulement aux plus importantes, selon une source gouvernementale française. Cela signifie qu’à terme, les banques régionales allemandes seront elles aussi soumises au mécanisme de supervision, contrairement à ce que souhaitait Berlin.
La question de la supervision bancaire est très sensible car c’est la condition pour qu’une recapitalisation directe des banques par le nouveau pare-feu de la zone euro, le MES, voie le jour sans alourdir la dette du pays. Ce mécanisme doit empêcher que les crises bancaires ne se transforment en crise de la dette.

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Economie, Europe, Politique, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.