UMP – Derrière l’affrontement copéistes et fillonistes ! : les finances

( Extrait ) Le Monde.fr | 24.11.2012 Par Delphine Roucaute et Hélène Bekmezian

Derrière la crise politique, le risque d’une crise financière pour l’UMP

C’est l’un des versants annexes de la crise en cours à l’UMP : une explosion du parti pourrait avoir de graves répercussions sur ses finances. Comme tous les partis politiques, l’UMP bénéficie en effet de financements publics liés à son nombre d’élus. Une scission d’une partie de ses députés diminuerait ainsi mécaniquement ses ressources.
Un problème d’autant plus important que l’état des finances de l’UMP n’est pas au beau fixe. Si Dominique Dord, le trésorier du parti, était encore optimiste en janvier 2012, il a tiré la sonnette d’alarme cet été. « Ce que l’on demande au gouvernement pour la France, il faut que nous l’appliquions pour l’UMP. Nous n’avons pas le choix », expliquait-il en juillet, car « la trésorerie du parti est au plus bas ».
Après l’échec des législatives, le financement public du parti devrait en effet passer de 30 millions à 20 millions d’euros en 2013, alors que le parti s’est notamment endetté à hauteur de 35 millions d’euros sur quatorze ans pour son nouveau siège parisien
Lire : L’UMP amputée d’un tiers de son financement

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Politique, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.