Biographie Louis Aragon : le Victor Hugo du XXe siècle »

Nouvel Obs 02-12-2012 Par Malika Elkord Journaliste

Pierre Juquin, ancien dirigeant du PCF, publie une volumineuse biographie de Louis Aragon, « cet irréductible ».

« Le Nouvel Observateur » l’a rencontré.

ano louis aragon

L’écrivain Louis Aragon en 1964 (OZKOK/SIPA)
Ancien député communiste rénovateur exclu du PCF en 1987, candidat à la Présidentielle en 1988, Pierre Juquin, 83 ans, publie « Aragon, un destin français » (La Martinière), une biographie-fleuve du poète et romancier français. Un deuxième tome paraîtra en mars.
Durant plusieurs années, il a accumulé réflexions, documents et recueilli nombre de témoignages, mais a accepté de faire ce livre qu’il y a un peu plus d’un an. « Aragon est irréductible, à la politique, à une appartenance, à une fonction, à un genre littéraire…  et je me suis dit que je n’étais pas de taille, c’était l’Himalaya! Mais j’aurais eu un remord éternel si je ne l’avais pas fait. »
– Pourquoi ce livre ?
A 13 ans, Pierre Juquin découvre les poèmes d’Aragon, « c’était pour moi un monde qui se levait d’inspiration, de lutte, de liberté », dit-il. Fin 1958, alors jeune militant communiste, il le rencontre en chair et en os , « j’allais voir Dieu », et le reverra par la suite, pratiquement jusqu’à la fin de sa vie. « Il a ouvert ma réflexion sur l’histoire, la poésie, le réalisme et … l’amour ». Dans la vidéo ci-dessous, il explique pourquoi écrire ce livre était une nécessité.
http://www.dailymotion.com/video/xvg9xl_pierre-juquin-aragon-a-joue-un-role-dans-ma-vie_news
– Aragon, l’alter Hugo ?
Un chapitre du livre s’intitule « l’alter Hugo ». Pour Pierre Juquin, « Aragon a voulu être le Victor Hugo du XXe siècle, Et je crois qu’il l’est ! ».
http://www.dailymotion.com/video/xvi50e_aragon-a-voulu-etre-le-victor-hugo-du-xxe-siecle_news
– Que reste-t-il du mouvement communiste ?
« Rien à la place de ce grand mouvement! Et je crois que cela fait défaut à notre société française et au monde entier », répond Pierre Juquin qui a adhéré au PCF en 1953 et l’a quitté en 1987 pour proposer la fondation d’un nouveau parti de gauche. « J’ai échoué, je le déplore. » Mais « quand je lis ou parle d’Aragon aujourd’hui, il y a comme des « graines d’avenir » ».
http://www.dailymotion.com/video/xvi5he_pierre-juquin-il-ne-reste-rien-du-mouvement-communiste_news
A LIRE : le long entretien de Pierre Juquin, « Aragon, le roi Louis », par Patrice Pliskin dans « le Nouvel Observateur » du 29 novembre.

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Culture, Médias, poésie, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.