Neuf-quinze – Inauguration du Louvre de Lens

 neuf-quinze@arretsurimages.eu  04/12/2012a915Musee-du-Louvre-Lens-Hall-d-accueil-depuis-le-parvis-Est

Pas de ronchons à Medialens

09h15On n’ausculte jamais assez les enthousiasmes unanimes. On ne se demande jamais assez ce qu’ils taisent, ce qu’ils cachent. Pour célébrer l’inauguration du Louvre de Lens, Patrick Cohen a exhumé une archive de France Inter : le journal du 28 décembre 1974, lors de la grande catastrophe minière de Liévin. Tiens tiens. La nouvelle annexe du Louvre est donc célébrée par la radio publique non pas comme un musée, mais comme une sorte de réparation, près de quarante ans plus tard, due par la nation reconnaissante à une région qui a versé le sang des siens. Le Louvre de Lens n’est d’ailleurs pas seulement un geste caritatif, mais aussi (deuxième aspect mis en avant) une puissante initiative économique, puisqu’il créera, annonce France Inter, 200 emplois (principalement dans le nettoiement, le gardiennage, et « l’événementiel »).
Ô magnifique allégorie du Louvrelens guidant la presse. Pour un jour, Medialand se fait Medialens. Éditorialiste politique, qui chronique au jour le jour les turpitudes et les vilénies du personnel politique, Thomas Legrand, touché par la Grâce, a soudain envie de réhabiliter la politique, droite et gauche ayant prêté la main au chantier. Oublions donc le feuilleton du PS du Pas-de-Calais. Laissez venir à moi Montebourg et Mittal, Duflot et les évêques, Fillon et Copé, qu’ils fassent trêve sous les toiles. Pascale Clark interviewe un jeune blogueur lycéen de Hénin Beaumont (1). Célébrons, célébrons, on réfléchira demain.

a915Louvre-Lens-interieur-930-620_scalewidth_630

Les unanimismes n’ont pas forcément tort. Dépouillé de sa gangue diffuse de mauvaise conscience, le projet du Louvre Lens est sans doute une bonne initiative, qui contribue à rapprocher d’une partie du public des oeuvres qu’il n’aurait peut-être jamais vues. Encore, pour s’en faire une idée, faut-il que les objections au projet soient correctement exposées, et visiblement, ce n’est pas le jour. Raison de plus pour aller faire un tour, quand vous aurez deux minutes, chez les éternels ronchons de la Tribune de l’art (2), bêtes noires de toutes les directions du Louvre depuis Philippe le Bel (et par ailleurs nos amis et partenaires, qui viennent de temps en temps enregistrer une émission dans nos murs) ; prendre connaissance, par exemple, des dix raisons pour lesquelles le Louvre Lens, selon eux, est un mauvais projet (3). À chacun, ensuite, de se faire librement son idée.
1) http://heninbeaumont.blogs.liberation.fr/
(2) http://www.latribunedelart.com/spip.php?lang=fr&page=recherche&recherche=Lens&search-btn=Rechercher
(3) http://www.latribunedelart.com/les-dix-raisons-pour-lesquelles-le-louvre-lens-est-un-mauvais-projet-article002344.html
Daniel Schneidermann

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans chronique, Culture, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.