Une webrevue entre BD et journalisme

Apparue il y a vingt ans, la BD journalistique est devenue une référence, grâce aux reportages illustrés de l’Américano-Maltais Joe Sacco sur la guerre en Bosnie et le conflit en Palestine.

Les succès des nouvelles graphiques Persepolis de Marjane Satrapi et le témoignage des camps nazis d’Art Spiegelman dans son chef-d’oeuvre Maus ont donné au genre une reconnaissance légitime.
Celui-ci a désormais son média dédié, Symbolia, un magazine américain numérique consultable sur tablette. Symbolia se présente comme « un magazine de journalisme illustré pour les tablettes qui allie reportages incendiaires et bandes-dessinées léchées ».
Au sommaire de son premier numéro, intitulé « Comment nous survivons », une plongée dans le Kurdistan irakien, le portrait d’un groupe de rock africain et un reportage illustré sur les espèces de poissons dans le fleuve Congo.
Le projet a notamment été lancé avec l’aide de l’International Women’s Media Foundation et de la fondation McCormich. En vente depuis lundi sur l’Apple Store, ce bimestriel en anglais peut s’acheter également sur le site du magazine et être téléchargé sous format PDF. Le numéro coûte 2,99 dollars, ou 11,99 dollars pour l’abonnement aux six numéros de l’année.
Le Monde 06/12/2012

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Médias, Politique, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.