ACAT – Torture dans le monde

Dans plus de 100 pays aujourd’hui, la torture est une pratique courante.

 Ce constat, l’ONG ACAT l’a en 2012 une nouvelle fois largement documenté, par le biais de missions d’enquête au Mexique, en Tunisie et au Sri Lanka et par la publication de rapports.
Paris, 25 juin 2012. À la veille de la journée mondiale de l’ONU en soutien aux victimes de la torture, l’ACAT France rappelle que tous les jours, dans plus de 100 pays, la torture est une pratique courante, souvent routinière, qui touche les opposants et les minorités mais aussi et surtout les délinquants ordinaires afin de leur extorquer des aveux. Trois nouveaux rapports de l’ACAT sur la Tunisie, le Mexique et le Sri Lanka témoignent de l’inquiétante persistance du phénomène.
« En ce moment même, dans l’ombre des commissariats, casernes ou camps de détention, des milliers de femmes, d’hommes et d’enfants sont livrés à des bourreaux, déclare Jean-Etienne de Linares, délégué général de l’ACAT France. Menaces d’exécution, coups, brûlures, chocs électriques, simulations de noyade, suspension dans le vide : leur imagination est sans limite. De tout cela il faut parler, encore et toujours ! Car le phénomène ne diminue pas et les pays tortionnaires redoublent quant à eux d’efforts pour dissimuler, relativiser, banaliser et justifier l’injustifiable. »
La Syrie, où la torture s’est érigée en principe de gouvernance, est là pour rappeler la brutalité et l’actualité du phénomène tortionnaire. Elle ne fait hélas pas exception.
Trois nouveaux rapports de l’ACAT, seule grande ONG française des droits de l’homme française travaillant spécifiquement à l’éradication de la torture, seront rendus publics demain : ils concernent la Tunisie, le Mexique et le Sri Lanka. Trois pays emblématiques parmi de nombreux autres.
Lire
RapportMexique
RapportTunisie
Rapport Sri Lanka

aTorturefund9

aTorture-3

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Droit de l'humain, International, Justice, Police, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.