Citoyen exemplaire …? : lors d’une conférence de presse, le premier ministre fustige ceux qui veulent devenir de plus en plus riches

 Nouvel Obs  11-12-2012  avec AFP

  » Ceux qui s’exilent à l’étranger n’ont pas peur de devenir pauvres »

 Le Premier ministre s’en est pris à ceux qui « veulent devenir encore plus riche » en quittant la France, en réponse à une question sur le départ de l’acteur.
Jean-Marc Ayrault a fustigé mardi les exilés fiscaux qui veulent « devenir encore plus riches » et qui cherchent à « s’exonérer de la solidarité avec les autres Français », lors d’une conférence de presse à la clôture de la conférence nationale contre la pauvreté.
« Ceux qui s’exilent à l’étranger, ce ne sont pas ceux qui ont peur de devenir pauvres. C’est parce qu’ils voudraient devenir encore plus riches », a lancé le Premier ministre lors d’une conférence de presse, en réponse à une question faisant allusion à l’installation en Belgique de l’acteur Gérard Depardieu.
« Heureusement ils sont peu nombreux »
« On ne fera pas reculer la pauvreté si ceux qui ont le plus, et parfois beaucoup, n’acceptent pas un peu de solidarité et un peu de générosité. Heureusement, ils sont peu nombreux à vouloir s’exiler pour tout simplement s’exonérer de la solidarité avec les autres Français », a poursuivi Jean-Marc Ayrault.
Evoquant le pouvoir précédent, Jean-Marc Ayrault a déclaré par ailleurs que pour sa part, il voulait « lutter contre toutes les formes de fraude, les petites comme les grandes, mais d’abord contre les grandes et les grosses, et contre la fraude fiscale ».
« Si on veut résoudre les problèmes de la pauvreté et les inégalités sociales, il faut faire des choix politiques. Et faire des choix politiques, c’est faire aussi le choix d’une politique fiscale », a-t-il insisté, en défendant son bilan et les mesures à venir. Un effort est « demandé aux plus riches » et aux « très grandes entreprises », tout en « ménageant les classes moyennes, les classes populaires et les PME », a-t-il conclu.

aGerard_Depardieu

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Economie, Politique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.