Signaler et bloquer les spams par SMS et les spams vocaux

Essentiel Santé Magazine – 7/12
spam sms spam vocal
Les spams par SMS et les spams vocaux que vous recevez sur votre téléphone portable sont gênants, certes, mais ils peuvent surtout vous coûter très cher. Apprenez à les reconnaître et participez à l’identification et au blocage des spammeurs en signalant ces messages aux autorités.
Les spams sur les téléphones portables peuvent aussi bien prendre la forme de SMS que d’appels vocaux frauduleux. Les premiers vous annoncent généralement que vous avez gagné à une loterie fictive, ou que vous devez rappeler par exemple « Pierre », « Jacques » ou « Sarah ». Les seconds, aussi appelés « ping calls », vous incitent à rappeler un numéro, en simulant une interruption de la communication.
Attention, dans tous ces cas, le but recherché est le même : vous faire rappeler un numéro surtaxé. Ne composez donc jamais un numéro qui vous est proposé dans un message dont vous ne connaissez pas l’expéditeur. « C’est un véritable marché, une seule vague d’envois peut rapporter des milliers d’euros », souligne Dominique Martin, de la Fédération française des télécoms (FFTélécoms).
Comment lutter contre ces pratiques ?

Si le numéro émetteur comporte 5 chiffres, il peut s’agir tout simplement d’un message commercial non sollicité. Vous pouvez agir directement auprès de l’expéditeur en lui renvoyant le mot STOP. Il est alors tenu de supprimer vos coordonnées de ses fichiers. Si cela ne suffit pas, en envoyant le mot CONTACT, vous devriez obtenir ses coordonnées*.
Si cela ne fonctionne pas, et dans tous les autres cas, la Fédération française des télécoms a mis en place, sous l’égide du secrétariat d’Etat à la Consommation, un numéro unique, gratuit, valable pour tous les opérateurs et facile à mémoriser : le 33700.
Pour signaler un SMS suspect, agissez en deux temps : transmettez d’abord le message indésirable au 33700, et envoyez ensuite le numéro de l’expéditeur, chaque fois sans ajouter de commentaires (voir rubrique « Pour en savoir plus »). C’est gratuit.
Pour un spam vocal, envoyez au 33700 un seul SMS contenant le mot « spamvocal », suivi du numéro qui vous a contacté de manière abusive. Par exemple : « spamvocal 089xxxxxxx »**. L’opérateur, qui attribue ce numéro, demandera à l’éditeur indélicat d’arrêter ses envois. S’il continue, le numéro sera coupé. Enfin, dans les cas les plus graves, un dossier sera transmis à l’Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l’information et de la communication (OCLCTIC).
spamsDepuis 2008, plus de cinq millions de signalements ont été effectués, dont plus de 3,7 millions identifiés comme des spams comportant un numéro de rebond vers des services frauduleux. Au 1er septembre 2012, près de 1 600 coupures de numéros ont été effectuées, chaque coupure permettant de traiter directement plusieurs centaines, voire milliers de signalements, en même temps.
* Gratuit
** Gratuit pour les opérateurs membres de la FFTélécoms
Pour en savoir plus :
33700-spam-sms.fr : un site pour mieux comprendre le fonctionnement de la plateforme 33700.

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Médias, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.