Académie française : Les élections blanches ne sont pas rares à l’Académie française !

atv5 académie

Election du successeur de Pierre-Jean Rémy le 24 janvier

L’Académie française a fixé au 24 janvier 2013 l’élection au fauteuil de Pierre-Jean Rémy, décédé en avril 2010, qui n’a pas trouvé de successeur lors de deux précédents scrutins, faute de majorité.
L’Académie française a fixé au 24 janvier 2013 l’élection au fauteuil de Pierre-Jean Rémy, décédé en avril 2010, qui n’a pas trouvé de successeur lors de deux précédents scrutins, faute de majorité.
La troisième élection avait été initialement programmée le 15 novembre avant d’être annulée. Les deux précédentes élections du successeur de l’écrivain-diplomate, au fauteuil 40, s’étaient déroulées le 8 décembre 2011 et le 26 avril 2012, et avaient été déclarées « blanches ».
L’ex-présentateur vedette du JT de TF1 Patrick Poivre d’Arvor, s’était porté candidat à ce fauteuil en avril, avec six autres prétendants à l’immortalité, tous recalés.
Le fauteuil 31 de l’écrivain Jean Dutourd, disparu le 18 janvier 2011, n’a pas non plus trouvé preneur le 10 mai. La date de la prochaine élection n’est pas fixée. Prévue dans un premier temps le 13 décembre, elle a été annulée.
Les élections blanches ne sont pas rares à l’Académie française, fondée en 1635 par Richelieu et chargée de veiller au respect de la langue française. A l’inverse, d’autres se font à une très large majorité, dès le premier tour.
La mission première de l’Académie française est de composer le dictionnaire. La commission du dictionnaire, qui se réunit chaque jeudi, achève actuellement la lettre « R ». La 9e édition de ce monument devrait être terminée en 2015 ou 2016.
L’illustre assemblée, qui compte 40 fauteuils, a été brièvement au complet pendant trois semaines en 2011.
TV5MONDE PARIS (AFP) – 21.12.2012 © 2012 AFP

atv5académieepee_veil

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Culture, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.