France – Conflit d’intérêts : Sarkozy, juge et partie ?

Rue 89 le 22/12/2012

Recours devant le Conseil constitutionnel : Sarkozy, juge et partie ?

Nicolas Sarkozy compte bien contester le rejet de ses comptes de campagne devant le Conseil constitutionnel, affirme LeParisien.fr.

souris_1269249086

Une petite équipe s’est réunie autour du chef de l’Etat pour organiser le recours, « dans les trois à cinq jours ». Car la décision de la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP) n’est pas définitive : le conseil constitutionnel doit trancher sous un mois.
Problème, soulevé sur Twitter par la socialiste Marie-Pierre de la Gontrie, vice-présidente de la région Ile-de-France :
« Le vrai sujet n’est pas le rejet du compte, mais que Sarkozy soit membre du Conseil constitutionnel juge de l’élection. »
Un « conflit d’intérêts » qui, ajoute Marie-Pierre de la Gontrie, relance « la nécessité d’exclure [du conseil constitutionnel] les anciens présidents de la République ».
 Signalé par Emilie Brouze
à lire sur LeParisien.fr

bienvenue dans la France d'après

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Débats Idées Points de vue, Justice, Politique, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.