Centrafrique : les rebelles en maîtres

aCentrafrique
L’ONU et les Etats-Unis ont annoncé mercredi le retrait de la République centrafricaine de tous leurs employés jugés non indispensables et de leur famille face à une rébellion qui s’approche de la capitale.
 Au terme de plus de deux semaines d’opérations armées, les rebelles du Séléka (« alliance » en sango, la langue nationale) se sont arrêtés près de Bangui et ont assuré ne pas vouloir la conquérir, mais le porte-parole de l’ONU, Martin Nesirky, a estimé que « leurs messages contradictoires et leur progression militaire semblent indiquer qu’ils ont l’intention de s’emparer de Bangui ».
Le retrait « temporaire » des 200 personnes travaillant pour l’ONU en Centrafrique « est une mesure de précaution pour réduire notre présence au cas où la situation devait se détériorer à Bangui », a ajouté M. Nesirky. La France a fait protéger son ambassade attaquée mercredi par des centaines de personnes, proches du pouvoir, qui ont lancé des projectiles sur le bâtiment pour dénoncer l’inaction de l’ancienne puissance coloniale.
Ils avaient auparavant fait un sit-in devant l’ambassade des Etats-Unis. Le département d’Etat américain a autorisé le 23 décembre le départ des familles et du personnel non essentiel de son ambassade et le 25 décembre, tous les Américains ont été fortement encouragés à quitter la République centrafricaine jusqu’à ce que la sécurité s’améliore.
Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, « condamne fermement les attaques armées contre plusieurs villes » centrafricaines menées par les rebelles. La Communauté économique des Etats d’Afrique centrale (CEEAC) va tenter d’obtenir un cessez-le-feu.
Le Monde 27/12/212

acentrafrique_manifestation_anti_francaise

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans International, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.