Indre-et-Loire – RD 943 entre Loches et Tours : Opération de contrôle avec radar fonctionnant dans les deux sens de circulation.

La Nouvelle République 03/01/2013

La vitesse prise au radar dans les deux sens

motard ss prefete

Les CRS et la sous-préfète Elsa Pépin-Anglade étaient hier au croisement de la RD 83 et de la RD 943 pour un contrôle essentiellement de vitesse sur l’axe Loches-Tours.
Les CRS et la sous-préfète de Loches ont médiatisé une opération de contrôle sur la RD 943 avec un radar qui fonctionne dans les deux sens de circulation.
Peugeot qui colle de trop près. En direction de Reignac. À peine ces deux indications données par radio par leur collègue équipé d’un cinémomètre (radar mobile), deux motards de la CRS 41 partent en chasse sur la RD 943. En quelques minutes, ils rattrapent le conducteur en faute et le verbalisent.
Hier, en début d’après-midi, une équipe de cinq policiers du Dumz (1) a réalisé une opération de contrôle, au croisement de la route de Courçay, sur cet axe à forte circulation entre Loches et Tours. « Cet appareil fonctionne avec un faisceau laser qui détermine la vitesse des véhicules. Il a une portée de 600 à 800 mètres », explique le brigadier-chef Xavier Rabouin, à Elsa Pépin-Anglade, sous-préfète de Loches, qui s’est rendu sur place. Les CRS s’étaient installés en retrait de la route, très difficilement repérables depuis la RD 943.
Ligne droite et vitesse
Le cinémomètre relève la vitesse dans les deux sens de circulation. C’est ainsi qu’un automobiliste a été pris à 127 km/h et a vu dans son rétroviseur deux motards le rejoindre. « Il n’a pas contesté l’excès de vitesse. Mais, souvent, les gens tentent de discuter, on est en France, non ? » dit le policier, toujours un œil dans le viseur.
Une fois le conducteur arrêté, les CRS dressent un procès-verbal électronique. Dans leur boîtier PDA, l’agent entre le lieu, l’immatriculation, la nature de l’infraction et prend la signature électronique du contrevenant. De retour au bureau, le boîtier est connecté informatiquement, le procès-verbal est transmis directement à Rennes. Le PV arrive dans les huit jours au domicile du conducteur.
Pour la sous-préfète, « même si le nombre de mort et blessés est en baisse dans le département, il faut rester vigilant » (2). « La RD 943 est un axe relativement dangereux car le flux est dense, mais pas trop accidentogène. Les lignes sont droites, et on y constate des dépassements hasardeux », observe pour sa part le brigadier-chef. Des lignes bien droites qui incitent à avoir le pied un peu lourd sur l’accélérateur…
(1) Dmuz : détachement de l’unité motocycliste zonale, qui dépend de Rennes. (2) 41 morts sur la route départementale entre janvier et mi-décembre 2012 contre 46 en 2011, 712 blessés contre 734.
Xavier Roche-Bayard
Indre-et-Loire

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Police, Transport, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.