Binôme d’Etats – Paris et Berlin fêtent le couple franco-allemand

aallemagne france
La France et l’Allemagne célèbrent ce mardi dans un Berlin enneigé les 50 ans de leur réconciliation historique après guerre, en s’efforçant d’oublier leurs différends sur la crise de l’euro ou le conflit au Mali.
 Le 22 janvier 1963, la signature du traité de l’Elysée par le général de Gaulle et le chancelier Konrad Adenauer avait scellé la volonté d’amitié des deux « ennemis héréditaires ». Le président François Hollande et la chancelière Angela Merkel vont célébrer ce geste historique, avec faste, mais sans grande annonce concrète.
 Les gouvernements français et allemand se réuniront en conseil des ministres à la chancellerie. Le président et la chancelière donneront ensuite une conférence de presse commune. Surtout, de façon tout à fait exceptionnelle, les députés du Bundestag et de l’Assemblée nationale seront réunis pour débattre pendant deux heures au Reichstag.
Nulle part ailleurs dans le monde un tel binôme d’Etats ne dispose de structures bilatérales aussi denses et variées, même si les différences profondes de culture politique entre les deux pays restent nombreuses.

aangela-merkel-et-francois-hollande-le-22-janvier-2013-an

Arrivé à Berlin lundi soir, M. Hollande s’est efforcé, tout comme Mme Merkel, de présenter l’image d’un couple uni. Alors que l’Allemagne est parfois critiquée pour son trop faible engagement dans la crise malienne, la chancelière n’a pas exclu d’aider davantage la France dans son opération militaire au Mali contre les islamistes armés, promettant d’évaluer à chaque étape les possibilités de son pays et « de ne pas laisser tomber » son partenaire.
 Alors que de nombreuses voix en Allemagne s’inquiètent d’un décrochage économique de la France, M. Hollande a convenu que l’Hexagone avait « un problème de compétitivé » et avait « perdu du temps », soulignant qu’il devait « rattraper l’Allemagne ».
Le Monde 22/01/2013

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Europe, Politique, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.