Au Châtelet à Paris : Paco Ibanez porte toujours la parole des poètes

atv5paco-ibanez_880017_460x306.jpgori
 L’Espagnol Paco Ibanez, résistant de la première heure au franquisme, figure de la contestation à travers ses chants de liberté, d’amour et de révolte, interprètera mercredi au Châtelet à Paris des poèmes de grands auteurs de l’Amérique Latine des XIXème et XXème siècles.

atv5paco-ibanez-a-paris-jeudi-24-janvier_ce736fbae2b4890d1d4f9a6de29a6481

A 78 ans, la voix est un peu moins ferme, plus douce aussi, qu’au temps de sa jeunesse. Mais Paco Ibanez possède cet art de la dramaturgie, de l’interprétation, et sait toujours sublimer les mots des autres par de belles mélodies.
Dans ce nouveau répertoire, il emmène dans le Chili de Pablo Neruda, l’Argentine d’Alfonsina Storni, poétesse féministe, ou le Nicaragua de Ruben Dario.

atv5pacoibanez et le violonisteatv5pacoibanez Cezsar

Entouré par des musiciens qui apportent un contrepoint parfait à sa guitare, parmi lesquels le violoniste Michael Nick ou le bandonéoniste Cesar Stroscio, sa chanson espagnole prend des airs andins ou de tango.
Ce répertoire interprété en castillan fait l’objet d’un nouveau disque : « Paco Ibanez canta a los poetas latinoamericanos ».

atv5paco-ibanez-canta-brassens

Ibanez qui a vécu plusieurs dizaines d’années à Paris, ne manquera cependant pas de chanter Brassens, à qui il a consacré un disque traduit en espagnol en 1979, dans un français parfait.
Cet ardent défenseur de la pluralité linguistique dans son pays peut aussi s’exprimer en basque, en galicien, catalan, occitan ou italien.
Né à Valence, d’un père valencien et d’une mère basque, Paco Ibanez a passé une partie de son enfance au Pays Basque, parlant alors quasiment uniquement le basque avec sa mère et ses grands-parents, vécu en exil à Perpignan, puis à Paris à partir du début des années 50.
Rentré en Espagne après la chute du franquisme, il vit depuis plus de vingt ans à Barcelone.
 TV5MONDE PARIS, 28 jan 2013 (AFP) – © AFP

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Culture, poésie, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.