Tombouctou, cité historique du Mali, dépouillée de ses manuscrits pré-islamiques

Soldats français et maliens prennent Tombouctou

alemondeTombouctou-manuscrits-brules-par-les-islamistes_reference

Les militaires français et maliens sont entrés lundi dans la cité historique de Tombouctou, sous les cris de joie des habitants, après des mois d’occupation par des islamistes armés, qui ont brûlé un bâtiment contenant de précieux manuscrits, certains pré-islamiques, avant de prendre la fuite.

alemonde_tombouctou-manuscrits_440x260

Tombouctou, ville-phare de l’islam en Afrique subsaharienne, située à 900 km au nord-est de Bamako, est tombée après une manœuvre conjointe, terrestre et aérienne, et le largage de parachutistes dans la périphérie, avant l’entrée lundi après-midi d’une colonne de soldats français et maliens en ville.
 Après Gao et Tombouctou, les regards se tournent désormais vers Kidal (extrême Nord-Est), troisième grande ville du nord du Mali, à 1 500 km de Bamako. Selon une source de sécurité malienne, les principaux responsables des groupes islamistes armés se sont réfugiés dans les montagnes de Kidal.
 Sur le plan financier, l’Union africaine a annoncé lundi qu’elle financerait 10 % de la force africaine au Mali, à la veille d’une conférence de donateurs chargée de trouver au moins 460 millions de $ pour repousser les insurgés islamistes.
 Le gouvernement japonais s’est, lui, engagé mardi à verser 120 millions de dollars pour aider à stabiliser le Mali et le Sahel. Enfin, le FMI a  annoncé lundi l’octroi au Mali d’un prêt de 13,7 millions d’¤ « visant à préserver la stabilité macroéconomique et la croissance au cours des 12 prochains mois ».
 Côté militaire, le Royaume-Uni envisage d’envoyer 200 militaires en Afrique de l’Ouest, dont quelques « dizaines » au Mali, pour aider la France à entraîner les troupes de la force africaine chargée de combattre les insurgés islamistes.
Le Monde 29/01/2013

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Culture, Economie, International, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.