Mali : les Français à Kidal 3ème grande ville du nord du Mali

Le Monde 30/01/2013

aaeroport-de-kidal-4

L’armée française a pris position, dans la nuit de mardi à mercredi, sur l‘aéroport de Kidal, troisième grande ville du nord du Mali, après avoir repris en 48 heures aux islamistes, avec le concours de l’armée malienne, Gao et Tombouctou. Kidal, à 1 500 km de Bamako, et sa région, dans l’extrême Nord-Est malien, près de la frontière algérienne, était le fief d’Ansar Dine (« Défenseurs de l’islam »), dirigé par Iyad Ag-Ghaly (ex-rebelle touareg), un groupe islamiste armé allié à Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI).
Selon une source de sécurité malienne, les principaux responsables des groupes islamistes, dont Ag-Ghaly et l’Algérien Abou Zeïd, l’un des émirs d’AQMI, se sont réfugiés dans les montagnes près de la frontière algérienne.
 Des centaines de personnes ont fui Kidal vers des villages plus au nord, vers l’Algérie, selon le Haut-Commissariat aux réfugiés de l’ONU, qui affirme que l’accès à la nourriture et aux biens de première nécessité a été sérieusement affecté par le conflit et la fermeture de la frontière.
Pillages à Tombouctou
 A Tombouctou, des centaines de personnes, visiblement très pauvres, ont attaqué des magasins tenus, selon elles, par « des Arabes », « des Algériens », « des Mauritaniens », accusés d’avoir soutenu les islamistes armés liés à Al-Qaida.
Face au « risque d’exactions » et de représailles, le premier ministre français, Jean-Marc Ayrault, a souhaité « le déploiement rapide d’observateurs internationaux » pour veiller « au respect des droits de l’homme ».
A Addis-Abeba, Union africaine, Union européenne, Japon, Etats-Unis et ONU participaient à une conférence des donateurs, qui a levé 455,53 millions de $ (338,6 millions d’¤), destinés aux besoins militaires et humanitaires du Mali.

L’ARMÉE FRANÇAISE CONTRÔLE L’AÉROPORT DE KIDAL, AU MALI

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans International, Politique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.