LVMH créateur d’évasion fiscale de luxe.

Le Canard Enchaîné – 30 janvier 2013 J.C.
Pierre Godé, numéro 2 du groupe, va goûter à la « dolce fiscale » italienne.
Ça tourne à l’épidémie. Après le patron de LVMH qui organise depuis des années le transfert de sa fortune chez les Belges, c’est son bras droit, Pierre Godé, qui s’exile fiscalement. Pas dans la même direction : ce n’est pas en Belgique qu’il a choisi de refaire sa vie, mais à Milan, en Italie. Interrogé par « Le Canard », Godé dément l’information, révélée par le site « Médiapart ». « Il a effectivement un pied-à-terre à Milan, mais comme dans plusieurs autres pays, a déclaré un porte-parole. Il reste vice-président et administrateur.« 
100_5232
Démenti ou pas, Godé, 68 ans, déménage bel et bien. Notamment pour des raisons fiscales. L’Italie, même si elle ne figure pas sur la liste des paradis fiscaux, présente en effet quelques particularités qui risquent de le ravir. « L’exil fiscal en Italie se justifie pleinement pour les Français qui ont un patrimoine important« , explique une avocate fiscaliste romaine. Et pour cause : si les revenus du travail y sont matraqués – jusqu’à 56% d’impôt retenu à la source, sans quotient familial ni abattement comme en France -, ceux du patrimoine sont plutôt bien traités.
imagesCAIBWH6ZCela tombe bien, car Godé ne touchera plus son salaire (5,5 millions en 2011) mais sera désormais payé en actions gratuites par sa boîte. Il vivra donc des dividendes que celles-ci lui rapportent. Coup de chance, ils sont imposés à 12% en Italie, contre 42,5% en France. Godé pourra aussi subsister grâce aux plus-values encaissées en vendant ces titres qui ne lui ont rien coûté. Un revenu, là encore, taxé forfaitairement à 12%, alors qu’en France la taxation peut atteindre 60,5% grâce à la CSG, qui n’existe pas en Italie. Sans oublier que l’impôt sur la fortune, une spécialité bien française, y est inconnu. Le numéro 2 de LVMH s’épargnera ainsi une dépense inconsidérée de l’ordre de 1 million d’euros par an.
Et, même délocalisé à Milan, Godé restera un des plus proche collaborateurs d’Arnault. Le télétravail, c’est l’avenir !

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Economie, Justice, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.