JE NE SAIS PAS SI VOUS ÊTES AU COURANT…

83478150_o

…MAIS MOI , OUI!
 VIA LE BLOG INSOLITE DE CHRISTIAN GODARD
J’ai appris un truc inouï ce matin au réveil…
Ce truc, c’est que Joe Biden, le Vice-Président américain, doit déjeuner avec François Hollande !
D’emblée, on est tenté de marquer un temps de réflexion. Le fait d’accoler le mot «vice» à Président doit avoir un sens. Si les mots ont un sens?… Non, ça ne veut pas dire ce que vous pensez, non! Ça veut dire «presque»-Président. Pas tout à fait, mais presque. Si j’ai bien compris, c’est lui qui porte les plis du Président à la poste après avoir collé les timbres, qui répète tout ce que dit le Président quand le Président s’absente un court moment, et qui l’aide à enfiler sa veste quand il s’apprête à sortir. Ce n’est pas n’importe qui, comme vous voyez. Eh bien c’est lui qui est chargé de rencontrer François Hollande, on vient de l’apprendre. Non, pas pour l’aider à enfiler sa veste, mais pour lui « apporter son soutien ». C’est le communiqué qui le dit. Ça ne veut pas dire non plus que François Hollande ne tient plus debout, et qu’il faut le soutenir, là vous avez vraiment l’esprit mal tourné, franchement. C’est à propos du Mali…
 …Vous êtes au courant qu’on fait la guerre, au Mali? Vous êtes au courant, j’espère… ? Mais si, je vous assure! Oui, oui, pour de bon!
Eh bien, Biden est chargé de, hein?… Venir faire la guerre avec nous de la part du Président des États-Unis? Mais non, mais non! Il ne faut rien exagérer. Il réaffirme son soutien. Parfaitement. Et, petit détail qui tue: il vient réaffirmer son soutien, tenez-vous bien, pas n’importe comment, mais… «au cours d’un déjeuner»!!!
Ça, c’est un point à propos duquel il est important de s’arrêter un instant.
Réaffirmer son soutien au cours d’un déjeuner, c’est un geste lourd de signification. Bien sûr, le Président des States aurait pu réaffirmer son soutien lui-même, d’accord, au téléphone, ou par un petit mot gentil, écrit à la main, mais il avait besoin de réaffirmer son soutien à tout un tas de choses à ce moment-là. Alors il a envoyé quelqu’un à sa place. Et pas n’importe qui. Le type qui l’aide à enfiler sa veste, oui! Un type en qui il a toute confiance, car ce type à le pouvoir, plusieurs fois par jour, de lui faire les poches, c’est dire. Là, je crois qu’on peut y aller, faire la guerre au Mali, on est soutenu.
Une chose en passant que je souligne fortement, Biden le soutiendra à un moment précis: au cours d’un déjeuner! Ça, c’est un autre détail qui a son importance aussi. Quand les hommes politiques ont des choses importantes à se dire, c’est presque toujours « au cours d’un déjeuner ». Vous avez remarqué?… Vous aussi ça vous étonne? C’est un truc d’homme politique. J’ai mis longtemps à comprendre. Ça a une raison précise. Je vais vous expliquer. Suivez bien…
 Moi, par exemple, quand je dois dire quelque chose d’important à quelqu’un, j’évite que ce soit au cours d’un déjeuner. Le propre d’un déjeuner, c’est qu’on a la bouche pleine la plupart du temps. Personnellement, ma mère m’a appris qu’il était essentiel de bien mâcher chaque bouchée pour que le «bol alimentaire» (c’est comme ça que ça s’appelle) arrive dans l’estomac imprégné en profondeur de salive pour être plus facilement digéré. Alors moi, depuis, j’écoute ma maman et, au cours d’un déjeuner, je mâche. C’est pas pratique pour se dire des trucs. C’est quasiment impossible pour articuler convenablement en même temps qu’on mâche. J’ai essayé. C’est nul. Et puis on postillonne vers l’assiette en face. C’est pas propre. Or, là, entre Biden, le type qui aide le Président à enfiler sa veste, et François Hollande, qui fait la guerre au Mali, il s’agit du soutien que l’Amérique apporte à la France. «Le Président vous soutient!», va dire Biden en mâchant. Vous imaginez l’importance de la chose?
Imaginons ensemble. Que François Hollande se méfie, par exemple. Et qu’il fasse semblant de ne pas avoir entendu, pour être sûr. On n’est jamais trop prudent, en politique… Ça risque de donner ça:
–Moi, Viche-Préchiflant des Chtatfles, che fluis chenu pour flire à la Chfrance que nous flvou choufletenons au Flabli!
Hollande, malin, qui, lui, a pris la précaution d’écouter sa maman, et a avalé sa bouchée avant de parler:
–Pardon, vous dites? Vous vouliez venir pour qu’on vous resserve du chablis?
Biden, contrarié d’être mis à jour, et jouant la comédie, car c’est pour ce don exceptionnel qu’il a été choisi comme VICE-président:
–Jche chuis ichi pour le Chablis, d’accord, encore une larmichette, mais pas trop parce que je suis obliché de rentrer de bonne heure et ch’est moi qui conduis… Mais chpour le Chamli, on vchou chouflient! C’est le Prchésident qui l’a afflirmé quand je lui ai enflimmé sa veste.
Hollande, pas dupe, et qui profite de la situation:
 –Garçon, encore un peu de Chablis pour Monsieur le Vice!
Et, tourné vers Biden:
–Et à par ça, quoi de nouveau?
Vous pouvez être tranquille, quand les hommes politiques se réunissent pour déjeuner ensemble, c’est qu’ils ont de bonnes raisons pour ça.
Le communiqué dit que, à part le Mali, ils parleront AUSSI du conflit en Syrie et du dossier nucléaire iranien, lundi à 13 heures, c’est-à-dire aujourd’hui. Je présume qu’ils en profiteront également pour prendre des nouvelles de leurs petites familles respectives, ce qui se fait normalement, quand on est poli.
Biden:
Et à part cha, et flcomment flava machdame Chégolène Flroyale?
Hollande:
— Jche peux flas vhous chdire, cha fait longtemps que che ne l’ai pas fllvue.
Christian Godard

A propos Frédéric Baylot

MÉDITACTION, BANDE DESTINÉE & POLÉTHIQUE « Fer senzill i lleuger, per més serenitat i alegria. » http://frederic.baylot.org/
Cet article a été publié dans chronique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.