Théâtre à Rennes – Nez pour être un mythe : Cyrano de Bergerac par Philippe Torreton

aphilippe Torreton
Philippe Torreton incarne Cyrano de Bergerac au Théâtre national de Bretagne, à Rennes, mis en scène par Dominique Pitoiset. Jusqu’au 16 février, puis en tournée à travers la France
Le Monde 05/02/2013

 Cyrano de Bergerac de Edmond Rostand  adaptation et mise en scène Dominique Pitoiset

aphilipe Torreton Rennes

On ne se lasse pas de Cyrano. Son courage, son esprit ombrageux jusqu’au ridicule, sa verve intarissable, ses démonstrations caricaturales en font un héros éminemment sympathique. En plus Cyrano a vraiment existé. Edmond Rostand s’est, en effet, inspiré de la vie d’un certain Hercule Savinien Cyrano de Bergerac, blessé en 1640 au siège d’Arras et auteur de plusieurs pièces et de romans.
Pour Dominique Pitoiset, il y a chez ce coq excessivement susceptible, quelque chose de l’atrabilaire amoureux qui en fait un parent de l’Alceste du Misanthrope. Travaillé par le doute, doté d’un appendice nasal ô combien célèbre, ce géant fragile séduit d’abord par sa maîtrise du verbe.
C’est là sa grandeur, selon Dominique Pitoiset qui, après avoir mis en scène La Mort d’un commis voyageur d’Arthur Miller dont il interprétait lui-même le héros, Willy Loman, aborde aujourd’hui cette montagne, ce monument d’humour et de romantisme du théâtre français qu’est Cyrano.
Dans cette figure haute en couleur, il voit d’abord un homme libre qui refuse de ramper devant les puissants.
Il présente la figure attachante d’un Cyrano au verbe certes fleuri sur le terreau de l’exagération, mais toujours homme libre et farouche défenseur de sa singularité d’artiste.
Infos
du 5 au 16 février 2013
Réservez ce spectacle
par téléphone au 02 99 31 12 31
et à la billetterie du TNB
Séance en audiodescription le samedi 16 février  Théâtre en bus le mardi 12 février

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Culture, Loisirs Tourisme, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.