Grande-Bretagne – Virage sociétal majeur du mariage

oursons
Le Monde 07/02/2013
Mariage homosexuel : Cameron entre deux feux

A l’image de la France, la Grande-Bretagne s’apprête à prendre un virage sociétal majeur.

 Mardi soir, après sept heures d’échanges animés mais dignes à la Chambre des communes, les députés britanniques ont adopté, par 400 voix contre 175, le projet de loi autorisant le mariage homosexuel, relatent la BBC et The Independent.
Dans l’attente de l’examen dudit projet par la Chambre des Lords, les partisans de la réforme se sont félicités, avec alacrité, de l’issue du vote, évoquant un événement « d’une importance symbolique capitale ».
Peu auparavant, des députés homosexuels, encore meurtris par les stigmates d’une expérience personnelle douloureuse, avaient affiché leur désir de voir les couples de même sexe « acceptés pour ce qu’ils sont » (The Daily Telegraph).
Pour le premier ministre David Cameron, lui-même partisan de cet aggiornamento, ce résultat revêt une saveur douce-amère. Car, s’il peut se targuer d’être en phase avec l’opinion publique (55 % de ses concitoyens sont favorables à une évolution de la loi), il doit aussi faire face à une mutinerie dans ses propres rangs.
De fait, plus de la moitié des députés conservateurs n’ont pas suivi leur chef de file. Un hiatus idéologique qui pourrait faire le miel des Tories opposants au chef du gouvernement.
Dans un même élan, The Independent et The Guardian louent la posture de David Cameron par rapport à un Parti conservateur « en pleine crise de crédibilité » et « du mauvais côté de l’histoire ».
Reste que le débat de fond, lui, est loin d’être clos entre ceux qui défendent un « changement historique » et ceux qui, à l’instar de l’Eglise anglicane, considèrent le mariage comme l’union immarcescible d’un homme et d’une femme.

mariage-12-gratuit

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Europe, Politique, Social, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.