Budget UE : l’aide alimentaire aux plus démunis fortement réduite

Les Echos.fr – 8/02/13 –
Le soutien à l’aide alimentaire aux plus démunis chute à 300 millions d’euros par an, contre 500 millions dans le précédent budget de l’UE.
MONTREUIL:Un resto du coeur pour les seniors
l’Union Européenne des peuples, prix Nobel de la Paix, ses dirigeants, le prix d’égoïsme
Coup dur pour les associations d’aide aux plus démunis. Le projet de budget de l’Union européenne pour 2014-2020 préserve l’aide alimentaire, comme le demandait la France, mais en réduit fortement l’enveloppe malgré l’impact de la crise financière et économique. « Le soutien à l’aide aux plus démunis sera de 2,1 milliards d’euros pour la période 2014-2020 », lit-on dans le document présenté vendredi par le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, aux dirigeants de l’UE réunis à Bruxelles. Ce qui représente 300 millions d’euros par an. Pendant la période 2007-2013, cette aide européenne était de 3,5 milliards d’euros, soit 500 millions par an.
La réduction de cette enveloppe intervient alors qu’en France, par exemple, les Restos du coeur, qui distribuent chaque année des millions de repas, ont enregistré cette année une explosion des demandes d’aide . Cette aide européenne représente 23% des repas distribués par les Restos du Coeur et 15% de ses ressources, selon les dirigeants de cette organisation caritative.
18 millions de personnes concernées
Le Programme européen d’aide aux plus démunis (PEAD) a été créé en 1987 pour redistribuer aux populations pauvres de l’UE d’une partie des surplus agricoles communautaires. La disparition de ces derniers pose la question de la survie de ce programme, contesté en outre par des pays comme l’Allemagne, le Royaume-Uni et les Pays-Bas, qui estiment que ce type d’aide ne relève pas des compétences communautaires. Les avocats de ce programme, comme la France, font valoir que le PEAD permet de répondre aux besoins alimentaires vitaux de plus de 18 millions de personnes en grande difficulté.
industrie
L’Europe du fric, des banques et des lobbys est devenue une mécanique sans âme.

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Europe, Solidarité, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.