Gaston Flosse – Condamnation allégée

Le sénateur et ancien  président de la Polynésie Gaston Flosse a été condamné hier par la cour d’appel de Papeete à quatre ans de prison avec sursis, 125 000 euros d’amende et trois ans de privation des droits civiques pour prise illégale d’intérêts et détournement de fonds publics dans une vaste affaire d’emplois fictifs.
Des sanctions très inférieures à celles prononcées en première instance.
Le Monde 08/02/2013

agaston Flosse_Chirac

Gaston Flosse condamné à quatre ans de prison avec sursis
Le Point.fr – Publié le 08/02/2013
Le sénateur de 81 ans a été reconnu coupable de prise illégale d’intérêts et de détournement de fonds publics. Il devrait former un pourvoi en cassation.
Le sénateur Gaston Flosse a été condamné jeudi par la cour d’appel de Papeete à quatre années de prison avec sursis, trois ans de privation de ses droits civiques et 125 000 euros d’amende dans une affaire d’emplois fictifs à l’époque où il était président de la Polynésie française.
Flosse, 81 ans, a été reconnu coupable de prise illégale d’intérêts et de détournement de fonds publics dans une affaire qui avait mêlé des maires, des syndicalistes, d’anciens députés, tous soupçonnés d’avoir assuré la communication de son parti, le Tahoeraa Huiraatira, à travers divers emplois. Son avocat, Me François Quinquis, a fait savoir que son client formerait un pourvoi en cassation.
Gaston Flosse est candidat aux prochaines élections territoriales qui auront lieu fin avril et début mai et ce pourvoi est suspensif, ce qui lui permettra malgré la perte de ses droits civiques de se présenter au scrutin. Le 15 janvier, dans une autre affaire de corruption concernant l’Office des postes de la Polynésie française, Gaston Flosse avait été condamné en première instance à cinq ans de prison ferme et cinq ans de privation de ses droits civiques et civils. Il avait fait appel de sa condamnation.

agaston flosse

 GASTON FLOSSE, L’HOMME QUI VOULAIT ETRE ROI

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Justice, Politique, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.