SAINT-VALENTIN : la fête païenne antique est devenue un phénomène mondial.

Buddhachannel.tv – 14 février 2013 – Lætitia Adeline

editorafa500px-3e873

Origines de la Saint Valentin
Les fêtes amoureuses ont pour origine l’antiquité romaine. Marquant le premier jour du Printemps, célébré le 15 Février, les Lupercales sont une fête païenne. Liées aux origines de la ville de Rome par leurs références à Rémus et Romulus élevés par une louve, elles honorent le Dieu Lupercus, dieu de la fécondité et de la fertilité.
Les festivités comprennent trois temps forts.
- Le premier est le sacrifice d’un bouc par les prêtres.
- Le second consiste en une course. Ces mêmes prêtres poursuivent des jeunes femmes et les fouettent avec des morceaux de la peau de l’animal sacrifié. Chaque coup reçu est signe de fécondité et de grossesse heureuse.
- Enfin, le banquet organisé donne lieu à une sorte de loterie. Les jeunes filles déposent leur nom dans une urne.
Un tirage au sort est effectué par les hommes.
Chaque couple ainsi formé doit resté ensemble pendant un moment défini.
Certains couples tombant amoureux lors de ces banquets, les Lupercales ont été également dédiées à Junon, déesse du mariage.
Abolition de la fête païenne
En 495, le Pape Gélase 1er fait abolir cette fête religieuse qu’il estime trop décadente. Dans une Rome devenue chrétienne, les Lupercales sont les dernières fêtes païennes existantes. En « remplacement », et surtout avec l’intention de faire oublier ces coutumes au peuple romain, l’Eglise choisit d’honorer Saint Valentin, présenté alors comme le protecteur des couples.
Plusieurs Valentins historiques
Saint Valentin fait référence à trois personnages distincts. L’un est principalement honoré en Allemagne, les deux autres ont subi un sort quasi semblable au début de l’ère chrétienne. C’est cependant l’histoire de Valentin, prêtre romain sous l’Empereur Claude II qui est retenue comme étant l’origine principale de notre Saint Valentin.
Au IIIème Siècle, l’Empereur Claude II, dit Le Cruel, cherche à recruter toujours plus de soldats pour grossir les rangs de son armée engagée dans une campagne particulièrement destructrice. Les volontaires se faisant rares, l’Empereur en vient à penser que ceux-ci refusent de combattre car ils préfèrent leur femme et leur foyer à « la gloire » de la guerre. Afin de contrer cette tendance, il interdit purement et simplement le mariage. Valentin procède à des unions en toute illégalité. Lorsqu’il l’apprend, l’Empereur le fait aussitôt emprisonner et condamner à mort. Avant d’être décapité, il fait la connaissance de la fille de son geôlier. Celle-ci est aveugle mais retrouve miraculeusement la vue après une rencontre avec le prêtre. Il lui adresse ensuite une lettre signée « Ton Valentin ». Il meurt le 14 Février 208 ou 270 (les sources divergent). Il sera canonisé plus tard en souvenir de son sacrifice pour l’amour.
Une autre origine de cette fête prend sa source au Moyen-Age, en Angleterre. Elle serait liée au retour du Printemps et aux amours des oiseaux. Prenant exemples sur eux, les hommes auraient choisi cette période pour se déclarer. Les différentes espèces vues par les jeunes filles seraient même porteuses de présages. Un rouge-gorge symboliserait l’union avec un marin, le moineau serait prometteur d’un mariage heureux mais avec un homme désargenté à l’inverse du chardonneret signe d’une rencontre avec un homme riche…
L’association d’une jeune fille avec un jeune homme durant une journée devient à la mode dans l’aristocratie anglaise du XIVème Siècle, puis s’étend à la cour de Savoie. Ils se font de petits cadeaux et s’échangent des messages d’amitié, nommés valentins.
Au cours du XVIIIème Siècle, la coutume dite du « Valentinage » se généralise en Angleterre, et jusqu’en Amérique du Nord. Elle y est connue sous le nom de « Valentine’s Day ». Ce serait l’arrivée des G.I à la fin de la Seconde Guerre Mondiale qui aurait « converti » toute l’Europe à ce phénomène.
 Saint_valentin-2-d6510
Adolphe-William Bouguereau
La Saint Valentin dans le monde
Allemagne
En Allemagne, c’est saint Valentin de Rhétie qui est fêté. Le saint ayant vécu au Vème Siècle est aussi le protecteur des enfants épileptiques.
Angleterre
En Angleterre, la coutume consistant à envoyer des mots d’amitié ou des cartes est resté trés présente. Les mots d’amour sont apparus plus tard.
France
En France, on fête Saint Valentin en offrant des chocolats ou des fleurs à l’être aimé, si possible accompagné d’un mot tendre. Depuis 1965, le village de Saint Valentin organise sa fête nationale des amoureux le 14 Février.
Italie
En Italie, des petits pains sont fabriqués. Emballés individuellement, chacun contient un message ayant l’amour pour thème. On les appelle des Baci Perugini.
Autriche
L’Autriche fête Sankt Valentin et organise des défilés d’amoureux dans les rues.
Chine
La Chine a son équivalent de notre Saint Valentin. C’est la fête de « Qi Qiao Jie ». Elle a lieu le septième jour du septième mois lunaire du calendrier chinois, et porte aussi le nom de Fête du Double Sept.
Japon
Au Japon, on associe la Saint Valentin à une fête qui consiste, pour les femmes, à offrir des chocolats aux hommes. Cette fête revêt un caractère obligatoire envers des collègues de travail masculins et ne semble pas être liée au sentiment amoureux de quelque façon que ce soit. En retour les hommes font eux aussi un présent aux femmes quelques semaines plus tard.
Brésil et ailleurs
Le Brésil fête Saint Valentin le 12 Juin.
Enfin, l’Inde, le Pérou, la Russie et l’Arabie Saoudite semblent eux aussi succomber à cette Fête de l’Amour…
Cupidon ou Éros
ailes coeur flèchesEnfin, l’image même de Saint Valentin dans l’imaginaire populaire n’est certes pas celle du martyr chrétien mais plutôt celle de Cupidon, ou Éros dans la mythologie gréco-romaine. Le fils de Vénus, représenté sous les formes d’un jeune adolescent, ou d’un enfant joufflu, armé d’un arc et de flèches en argent, passait son temps à transpercer le cœur des hommes pour les rendre amoureux jusqu’à ce que lui même tombe amoureux d’une mortelle : Psyché ;
On peut aimer ou non fêter la Saint Valentin.
On peut décrier ce jour comme étant un prétexte commercial supplémentaire.
Le fait est indéniable… Cependant on estime à 1 milliard le nombre de cartes amoureuses ou amicales échangées à cette occasion (juste après les cartes de Noël).

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Social, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.