Europe – le feu vert de Bruxelles au retour des farines animales pour nourrir les poissons, ne convient pas à la ministre de l’écologie ainsi qu’au ministre de l’agriculture

Batho veut un label « sans farine animale » pour les poissons

La ministre de l’Ecologie Delphine Batho a déploré dimanche le feu vert de Bruxelles au retour des farines animales pour nourrir les poissons, et appelé à la création d’un label « sans farine animale » pour informer les consommateurs.
atv5batho
La ministre de l’Ecologie Delphine Batho, le 23 janvier 2013 AFP/Archives – Joel Saget
La ministre de l’Ecologie Delphine Batho a déploré dimanche le feu vert de Bruxelles au retour des farines animales pour nourrir les poissons, et appelé à la création d’un label « sans farine animale » pour informer les consommateurs.
« Je n’avais pas vu cette décision (d’autorisation des farines animales) qui datait du mois de janvier et qui a été rendue publique la semaine dernière par la Commission Européenne, et j’en pense le plus grand mal », a déclaré Mme Batho lors de l’émission « Le Grand Entretien » de RCJ (Radio de la communauté juive).
« J’en pense le plus grand mal, et d’ailleurs la France, au travers de Guillaume Garot et Stéphane Le Foll, s’est prononcée contre lors du processus de discussion interne à l’Union Européenne », a-t-elle ajouté, estimant que « ce n’est pas dans la logique de la chaîne alimentaire que de donner de la viande à manger à des poissons. C’est la même logique d’absurdité financière » que pour la viande de cheval.
Pour elle, « il est donc très important que la filière piscicole française s’organise pour qu’il y ait un label +sans farine animale+ qui puisse faire son apparition sur les étalages, pour dire aux consommateurs français: le poisson que vous achetez n’a pas été nourri avec de la viande ».
Le ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll a abondé dans son sens. « On va s’organiser », a-t-il assuré lors de l’émission Le Grand Jury sur RTL et LCI. « Sans remettre en cause la décision européenne, la France peut très bien faire en sorte avec un label qu’on n’utilise pas » les farines animales, a expliqué le ministre.
La Commission européenne a annoncé jeudi que les poissons d’élevage pourraient à nouveau être nourris avec des farines de porc et de volailles à compter du 1er juin, un mode d’alimentation qui était prohibé dans l’UE depuis la crise de la « vache folle ».
Approuvée par les experts des Etats membres en juillet 2012, la mesure autorise le recours aux protéines animales transformées (PAT) dans l’alimentation des poissons d’élevage et des autres animaux de l’aquaculture.
TV5MONDE PARIS (AFP) – 17.02.2013 ©  AFPpoissons rivière sauteur 3.82

 

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans animaux, Ecologie, Economie, Europe, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.