L’Agence nationale de sécurité du médicament noyautée par des « experts » génériques ??

Le Canard Enchaîné du 20 février 2013 – B.R.
imagesLe ministère de la Santé a choisi le meilleur candidat possible pour le représenter à l’Agence européenne des médicaments, installée à Londres. Joseph Emmerich, cardiologue et grand manitou du secteur gynéco a l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), est au top. Niveau 3 ! Mais niveau 3 pour les risques de mélange des genres. C’est la note que l’Europe attribue aux experts ayant des « intérêts directs dans l’industrie pharmaceutique« . La déclaration d’intérêt du cardiologue force le respect. la liste des labos qui lui ont versé, des années durant, une rémunération personnelle est longue comme une ordonnance de généraliste. Avec, en tête, Bayer, l’un des fournisseurs des fameuses pilules de troisième génération, pour lequel il a multiplié les études, mais aussi AstraZeneca, Schering, etc.
Tendres liens
Les autorités sanitaires ne voient pas le problème : le comité de déontologie de l’ANSM a donné son feu vert. Emmerich a juré, la main sur le cœur, qu’il allait arrêter toute cette collaboration avec l’industrie. Mais, à visiter le site de cette vertueuse agence, il est permis d’avoir un doute. Alors que le décret de mai 2012 impose à tous les acteurs de la santé de déclarer leurs liens d’intérêt, ses commissions, groupes d’experts et groupes de travail sont riches d’étourdis – 86 sur 125, pour être précis – qui ont oublié de se plier à cette formalité…
L’exemple vient de haut. Le personnel des agences régionales de santé chargé de faire appliquer ces textes et, mieux, les conseillers du cabinet de la ministre, Marisol Touraine, ne produisent aucune déclaration quand « Le Canard » a l’insolence de vouloir les consulter.
La loi aussi serait sans « intérêt » ?
604989964
Pétition : Stop au conflits d’intérêts entre l’industrie pharmaceutique et l’administration –
 Alliance pour la santé

8

Trois mois après la sortie du Guide Des 4000 Médicaments Utiles, Inutiles Ou Dangereux, par les Professeurs Even et Debré, il ne se passe toujours rien au niveau des pouvoirs publics ! Aidez-nous à faire avancer les choses
De graves accusations de corruption pèsent sur les administrations de santé autant en France qu’au sein de l’Union européenne. Les experts qui autorisent la mise sur le marché et le remboursement des médicaments doivent être rigoureusement indépendants de l’industrie. Nous citoyens et patients, refusons que nos fonctionnaires soient rémunérés par les cadeaux des grands laboratoires !
C’est pourquoi nous demandons instamment de :
1/ Diligenter une enquête avec l’Assemblée Nationale pour faire un audit complet des médicaments à risque sur notre territoire
2/ Adopter les décrets relatifs à l’application de la loi du 29 décembre 2011 pour la transparence des relations entre les experts ou décisionnaires de l’Afssaps (l’Agence du médicament) et l’industrie pharmaceutique.
3/ Faire adopter un règlement européen pour assainir l’Agence européenne du Médicament de Londres.
Vidéo : voir Ici
Source & pétition :  Ici

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Europe, Santé, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.