38e cérémonie des Césars – Déclaration de Jamel Debbouze : « Moi, président des Césars » …

Jamel Debbouze, président des 38e César, épingle Depardieu et Vincent Maraval
Jamel Debbouze, épingle Gérard Depardieu et le producteur Vincent Maraval dans un discours d’un humour féroce sur le mode « Moi, président » des César, à l’ouverture de la 38e cérémonie vendredi au théâtre du Châtelet

atv5jamel

Jamel Debbouze, président des 38e César, le 22 février 2013 au théâtre du Châtelet à Paris AFP – Patrick Kovarik
Président de la 38e cérémonie, l’humoriste a décliné son programme pour son « annénat », un « quinquennat d’un an », dans son discours d’ouverture, évoquant les récentes polémiques qui ont agité le milieu du septième art.
Pour son « gouvernement », il a déclaré choisir l’exilé fiscal Gérard Depardieu comme « ministre des Affaires étrangères et du Tourisme ».
Le producteur Vincent Maraval, auteur d’une tribune sur le salaire des acteurs qui a enflammé le milieu, a été nommé « ministre de l’Economie et de l’Argent, avec (le producteur) Thomas Langmann, comme on est sûr que c’est la m…! ».
Il a aussi choisi Sami Naceri, réputé pour ses démêlés judiciaires, pour le ministère de la Justice et le co-président de Pathé « Monseigneur » Jérôme Seydoux, comme ministre du Travail.
« Moi, président des Césars, je serai le président de tous les nommés et surtout de tous les pas nommés comme le Marsupilami (son plus récent film). Ca, ça m’a énervé », a-t-il dit.
 TV5MONDE PARIS (AFP) – 22.02.2013 © 2013 AFP

aemmanuelle-riva-ici-avec-omar-sy-laureat-en-2012

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Culture, Humour, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.