Conso : la vente en vrac ne fait plus désordre

NeoPlanète – Septembre 2012 – Roxane Clément
dechLa population mondiale rejette 200 milliards de bouteilles plastiques chaque année et seulement 12% d’entre elles sont recyclées.                            33,7 millions de tonnes. Voilà le taux de déchets ménagers que les Français produisent chaque année. Pour éviter le gâchis, les consommateurs sont de plus en plus attirés par la vente en vrac, lorsqu’elle est disponible. 
Quels avantages pour la vente en vrac ?
Pour les écolos. Elle implique de rapporter ses propres contenants, ou bien de n’utiliser que des sacs. De ce fait, pas de surproduction de plastique.  « Avec le vrac […], il n’y a pas d’emballage coûteux », affirme Xavier Mandé, directeur d’un magasin Biocoop. Et pour la planète, choisir ses quantités c’est un moyen d’éviter le gaspillage alimentaire qui représente 30% de la production mondiale.
DSC_0451-300x197Pour les éconos. Les emballages impliquent des frais de design, un coût de production… lesquels se répercutent sur le prix de vente final. Peu importe qu’il soit recyclé ou non, l’emballage se paye ! Avec la vente en vrac, 15% à 30% de ces coûts sont supprimés. «Acheter dans ces distributeurs est moins cher au kilo», confie Chantale, 60 ans, retraitée. « Le système colle au contexte et à notre politique des prix. Depuis la crise, les clients regardent les étiquettes », conclut Xavier Mandé.
Pour les solos. Aucun poids minimal n’est exigé, à vous de déterminer la quantité dont vous avez  besoin. C’est donc une technique idéale pour les célibataires qui ne seront plus obligés de jeter le surplus.
Oubliée depuis l’arrivée du supermarché, la distribution d’articles sans emballages refait (grande) surface. Mais la peinture, la lessive ou l’huile d’olive ne rejoindront durablement les fruits et légumes que si le consommateur coopère. On commence quand ?
Pour aller plus loin : Le rapport de l’Ademe (cliquez sur l’image ci-dessous) et de Mescoursespourlaplanete.com : http://www.bit.ly/VYxvSO

encart-etude-vente-vrac

Le site du Cniid : www.cniid.org
Le site du cabinet 2L (en vrac, je craque) : www.legerlocal.org

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Consumérisme, Economie, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.