Homéopathie : une nouvelle directive européenne menace les teintures mères

Plantes et Santé – mars 2013
A nouveau, une directive européenne risque de porter un coup dur à une préparation très utilisée par les phytothérapeutes : la teinture mère.

10058364-teinture-mere-de-calendula

Teinture mère de Calendula Officinalis
D’après cette réglementation, (directive 92/73/CEE) les teintures mères, qui jusqu’à présent bénéficiaient d’une liste d’autorisation commune, doivent demander une autorisation de mise sur le marché (AMM) pour chaque souche.
« Ce qui change surtout, c’est que nous devons fournir une bibliographie homéopathique, et, pour certaines plantes, celle-ci est peu étoffée », explique t-on chez Boiron. Le laboratoire a d’ores et déjà déposé 900 demandes d’enregistrements, dont environ la moitié concerne des végétaux. Reste à savoir combien résisteront à l’analyse toujours critique de l’agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) ?

Souci Calendula officinalis.jpg

Calendula Officinalis (soucis des jardins), dont les fleurs ont la particularité de se fermer la nuit et de se rouvrir dès que le soleil est suffisamment haut dans le ciel.
Un article d’Alliance pour la santé.com : NE LAISSONS PAS DISPARAÎTRE LES TEINTURES-MÈRES ! :
UN PATRIMOINE MÉDICAL ET PHARMACEUTIQUE EN GRAND PÉRIL. La liberté de prescription du médecin, la pratique de la phytothérapie et la pluralité thérapeutique sont menacées. Pour le patient, le libre choix de son praticien et de ses modalités de soins ne seront plus respectés.
Va-t-on éliminer l’usage médical des plantes ? De très nombreuses souches de Teintures-Mères (TM) sont amenées à disparaître, en raison d’une réglementation européenne contraignante. L’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM, anciennement AFSSAPS) a initié un calendrier de mise en conformité en 2001 qui se termine en 2015. Les professionnels médecins phytothérapeutes n’ont pas été invités à participer aux prises de décision… lire la suite
—————–
Entre les contrôles alimentaires inexistants sur l’agroalimentaire et ceux tatillons infligés aux préparations des médecines douces, les fonctionnaires européens ont, comme par hasard, bien choisi leurs cibles…

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Santé, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.