Retraites : le reniement c’est (presque) maintenant

Le Canard Enchaîné – 6 mars 2013 – H.M.
imagesCAELTT58
Les responsables socialistes ne ménagent pas leur peine pour préparer le bon peuple à la mauvaise nouvelle : L’âge du départ à la retraite va être sévèrement reculé. non seulement les 62 ans – contre lesquels les socialistes avaient manifesté en 2010 – sont définitivement acquis, mais il va falloir beaucoup plus. Le député socialiste Jean-Marie Le Guen, spécialiste des problèmes de santé, propose ainsi d' »avancer à 2015 le passage à 62 ans », initialement prévu pour 2017 par la loi Fillon. Contre laquelle les camarades de Le Guen, sous Sarkozy, avaient défilé sans relâche pensant des semaines.
« Travailler au-delà des 62 ans est inévitable« , affirme de son côté le député Pascal Terrasse, le monsieur retraite du PS, membre de la Commission d’orientation des retraites. Quant à Henri Emmanuelli, pilier de l’aile gauche du PS, il vient de découvrir que « des gens [passent] plus de temps à la retraite que dans la vie active (…). Une situation qui en put pas durer » et qui nécessite de « se poser la question de la durée de cotisation ».
retraiteCe brusque changement de cap serait dû à la crise qui s’aggrave, répondent en cœur les ministres et responsables socialistes. Pas seulement. Car, ès le 12 octobre 2011, sept mois avant l’élection présidentielle, le même Pascal Terrasse écrivait déjà le scénario à venir. Dans une conférence à huis clos avec quelques grossiums du secteur de l’assurance,  il avait alors lâché : « En matière de retraites, il y a ce que les gens ont compris, ce que dit le PS et ce qu’on fera. Ce sont trois choses différentes. » Et de conclure : « La vérité, c’est qu’il faut que l’on aille à 65 ans (..) pour arriver à trouver un équilibre financier. » A l’époque, cette déclaration aurait dû rester confidentielle, mais une caméra cachée l’avait enregistrée, et l’Agence France-Presse en avait fait état.
Le lendemain soir, lors du débat de la primaire socialiste, l’opposant à Hollande sur France 2, Martine Aubry avait brandi cette dépêche AFP.
« Il y a une dépêche qui dit (…) qu’il fallait porter l’âge légal de la retraite de 60 à 65 ans », faisait mine de s’étonner la maire de Lille, ajoutant perfidement : « Je n’imagine pas que tu puisses être d’accord là-dessus. » Et Hollande de rétorquer : « Peut-être que tu as mal compris. »
La suite de l’histoire n’est pas loin de montrer que Martine avait bien pigé.

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Social, Travail, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.