Bruxelles : Manifestation contre l’austérité: «L’Europe doit changer de cap», dit Bodson

Le Soir Belgique – 14 mars 2013 – P.LA avec Belga
10.000 personnes se sont rassemblés dans le quartier européen pour manifester contre l’austérité. Les syndicats européens veulent envoyer un message aux chefs d’État et de gouvernement qui se réunissent pour un sommet consacré à «la relance».
Des milliers de manifestants se sont réunis à Bruxelles, ce jeudi, pour protester contre les politiques d'austérité menées dans toute l'Europe.
Des milliers de manifestants se sont réunis à Bruxelles, ce jeudi, pour protester contre les politiques d’austérité menées dans toute l’Europe. Crédits photo : ERIC LALMAND/AFP
Quelques 10.000 personnes se sont rassemblées en début d’après-midi dans le parc du Cinquantenaire, à Bruxelles, pour participer à l’action de protestation contre la politique d’austérité en Europe.
Organisé par la Confédération européenne des syndicats (CES), ce rassemblement se tiendra en marge du sommet européen qui a lieu jeudi et vendredi dans la capitale.
Des délégations de différents pays européens seront présentes « pour exiger un changement de cap ». « L’austérité doit être abandonnée pour les effets désastreux qu’elle cause sur l’économie. C’est l’emploi et notamment l’emploi des jeunes qui est la priorité », indique la CES dans un communiqué.
L’action débutera à 12h30 sur l’avenue de Tervuren, a précisé Ferre Wyckmans, secrétaire général du syndicat chrétien LBC-NVK, pendant flamand de la CNE-GNC. De là, les manifestants se rendront dans le parc du Cinquantenaire où une animation et des discours sont prévus. Quant à une éventuelle grève, dont la Centrale nationale des employés (CNE) avait évoqué la possibilité, il n’en est pas question, selon M. Wyckmans.
« Il faut une politique industrielle commune »
europe_2Thierry Bodson, le secrétaire général de la FGTB, était ce matin l’invité de Bel RTL. « L’Europe doit change de cap, cela a été annoncé pas beaucoup de syndicats mais aussi beaucoup de patrons le disent, il faut sortir des politiques d’austérité dans lesquelles on s’enferme aujourd’hui et il faut une politique industrielle commune comme il y a une politique agricole commune », a proposé le secrétaire de la FGTB.
« Les trois entreprises symboliques qui ont connu des problèmes ces dernières semaines, c’est Genk, Arcelor et Caterpillar, trois secteurs qui ont besoin de confiance à moyen terme pour pouvoir fonctionner. Il faut sortir de l’austérité et donner de la confiance au travers d’une politique industrielle commune », a répété sur Bel RTL, Thierry Bodson.
« L’Europe doit créer un cadre »
Selon le secrétaire de la FGTB, « l’UE doit desserrer le cordon budgétaire et investir dans des secteurs d’avenir, dans des secteurs structurants. L’Europe doit créer un cadre, elle doit dire quels sont les investissements en infrastructure nécessaires pour chaque pays. Ces investissements doivent sortir de la trajectoire budgétaire, c’est la seule façon de donner de l’air aux pays européens ».

 

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Europe, Social, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.