Syrie – Les enfants pris au piège de la guerre

asyrie unicef80_unicef_jordan_2012_al-masri
Pour eux, la fin de l’innocence a sonné bien avant l’heure. De manière abrupte et sournoise. D’après un rapport de l’Unicef rendu public mardi, dont Voice of America se fait l’écho, les enfants syriens paieraient un lourd tribut, physique et psychologique, au conflit qui depuis deux ans oppose les forces loyales à Bachar Al-Assad aux insurgés.
Au point que l’organisation onusienne n’hésite pas à brandir le spectre funeste d’une « génération perdue ». Au total, ils seraient plus de deux millions, dans le pays, à subir de plein fouet les affres de cette crise qui a déjà emporté plus de 70 000 vies.

asyrie enfant mort

Quand ils ne sont pas tués, beaucoup sont mutilés, victimes d’abus sexuels, torturés ou détenus illégalement. D’autres encore, précise la BBC, sont recrutés par des groupes armés des deux camps comme porteurs, espions ou boucliers humains.

aSyrie-2-millions-d-enfants-victimes-du-conflit_yahooExportPaysage

Privés d’enseignement – une école sur cinq a été détruite sous le feu des combats -, sevrés de perspective d’avenir, ces enfants sont également confrontés au fléau de la malnutrition.
 A l’instar des femmes, elles-mêmes en proie à de multiples maux (viol, insécurité, pauvreté), pourront-ils jamais surmonter leurs traumatismes ?. « L’amère vérité, souligne Al-Monitor, est qu’une nouvelle génération est en train d’émerger, qui présente des troubles psychiatriques. » Peur, dépression, colère : l’expression du choc ressenti revêt différentes formes.
asyrie_Les_enfants_syriens_premieres_victimes_de_la_guerre_j_1
 L’Unicef tente nolens volens de répondre à leurs besoins, mais elle manque cruellement de moyens.  Et la conjoncture actuelle n’augure pas d’une amélioration de la situation, car la guerre civile se propage et avec elle une violence que rien ne semble devoir enrayer.
Le Monde du 14/03/2013

APTOPIX Mideast Syria

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Débats Idées Points de vue, International, Social, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.