Segonzac première « ville lente » de France

Carfree.fr – André Croissant

Segonzac, commune de 2166 habitants située près de Cognac dans le département de Charente, est fière d’être la première commune en France à avoir obtenu le label international Cittaslow (« Villes lentes ») le 8 mai 2010. Ce label, créé à la suite du mouvement « Slow Food » est remis à une commune après validation de plus de 60 critères couvrant en particulier la qualité de vie, la convivialité, la mobilité, l’équilibre alimentaire et l’environnement.
Cittaslow est un mouvement fondé en Italie en octobre 1999 basé sur le mouvement slowfood. Afin de comprendre la philosophie de ce mouvement, il est bon de revenir à l’origine. Carlo Petrini, fondait en 1986 l’association “Slowfood”, en opposition à « fast food » et la « mal bouffe », avec l’objectif de promouvoir une nourriture respectueuse de la biodiversité et des traditions locales. Association sœur de “Slowfood”, “Cittaslow” étend à partir de 1999 cette philosophie à toutes les facettes de la vie en société.
Le label « Villes lentes » s’adresse à des villes de moins de 60.000 habitants et chacune doit s’engager à adopter des mesures coercitives qui vont dans le sens d’un urbanisme à visage humain.

imagesCA7845CZ

Les villes qui souscrivent à “Cittaslow” s’engagent ainsi à promouvoir un rythme de vie plus lent, inspiré des habitudes des communautés rurales. Il s’agit de permettre aux citoyens de profiter de façon simple et agréable de leur propre ville.
Les communes labellisées « Villes lentes » veulent mettre en valeur leur environnement, leur patrimoine bâti ou leurs traditions culinaires. Elles favorisent les contacts directs entre les citoyens, entre les habitants et les touristes, entre les producteurs et les consommateurs.
Le mouvement « Villes lentes » implique une réflexion autour des traditions locales, de l’aménagement du territoire, de la mobilité, de l’hospitalité et du bien-être en général. Autant de critères d’excellence auxquels doivent répondre les villes qui s’engagent dans ce processus en signant le protocole d’adhésion à “Cittaslow”.
Quel est le fonctionnement de Cittaslow ?
Le réseau Cittaslow regroupe actuellement plus de 140 villes dans 20 pays du monde. Il a adopté un manifeste qui comprend près de 70 recommandations et obligations pour les villes candidates dont voici les plus importantes
– mise en valeur du patrimoine bâti existant;
– volonté de réduire fortement les consommations énergétiques
– promotion des technologies « vertes » pour assurer les besoins énergétiques indispensables;
– diminution des déchets et développement de programmes de recyclage;
– multiplication des voies vertes;
– développement des commerces de proximité;
– priorité aux infrastructures collectives avec des équipements adaptés aux handicapés et aux divers âges de la vie;
– multiplication des espaces verts et des espaces de loisirs;
– propreté de la ville;
– préservation et développement des coutumes locales et produits régionaux;
– priorité aux transports en commun et autres transports non polluants (marche à pied, vélo, patins à roues alignées);
– multiplication des zones piétonnes;
– exclusion des OGM;
– développement d’une véritable démocratie participative (…)
Les habitants de Segonzac dans le département de Charente ont une réputation de nonchalance qui fit dire à Rabelais, par la bouche de Pantagruel, que Segonzac était situé en pays « lanternois ». En réalité, les segonzacais sont réfléchis et déterminés. S’ils ont choisi l’escargot pour emblème c’est parce que cet animal avance résolument et surtout ne recule jamais…
————————–
La Charente Libre – mars 2012
1085067_4032765
Véronique Marendat, maire de la commune, est «ravie» du jour de fête qui s’annonce aujourd’hui Photo F. B.
Aujourd’hui, Segonzac fait la fête. La capitale de la Grande-Champagne, première ville française labellisée «Cittaslow» en mai 2010, sorte de label du «bien vivre» et de l’éloge de la lenteur, accueille La Bastide-d’Armagnac (Landes) et Mirande (Gers) pour la création officielle du réseau français «Cittaslow» (1). A noter la présence de Gian Luca Marconi, président de Cittaslow International et Lucia Penazzi, représentante de «Slow Food», démarche proche qui prône une alimentation «bonne, propre et juste».
Véronique Marendat, maire de Segonzac, «ravie» d’accueillir ce jour de fête, assure que depuis que sa ville est Cittaslow des choses ont changé: «Au conseil on aborde des sujets impossibles à évoquer il y a encore deux ans comme la vitesse limitée à 30 km/h dans le bourg ou l’extinction de l’éclairage public la nuit. Ensuite les habitants, plutôt réfractaires au début commencent à s’y intéresser. L’idée c’est qu’ils peuvent devenir acteurs dans la vie de la commune.»
L’élue, à Bruxelles la semaine prochaine pour présenter la démarche au Parlement européen, ajoute la liste des projets qui ont intégré la philosophie Cittaslow: le terrain de foot synthétique, la future station d’épuration et son traitement naturel…
Sources:
Éloge de la lenteur : ralentissons la ville !
Cittàslow: les villes lentes contre la frénésie automobile
Décroissance et villes lentes:
www.hic-net.org/news.php?pid=3146;
www.hic-net.org/news.php?pid=3147;
www.hic-net.org/news.php?pid=3148
http://www.slowfood-segonzac.com/
Ville de Segonzac: http://segonzac.fr/
Mouvement Cittaslow : www.cittaslow.net
Charte Cittaslow (en anglais) : www.cittaslow.org.uk/images/Download/cittaslow_charter.pdf

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Ecologie, Social, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.