Derrière la grande illusion de la « Manif pour tous » ? : Le Monde.fr a voulu vérifier si cette diversité correspondait à une réalité ( tableau, Infographie )

 Le Monde.fr 22.03.2013 Par Samuel Laurent
Elles sont au nombre de trente-sept. Trente-sept associations co-organisatrices de la Manif pour tous, dont on trouve la liste détaillée sur le site officiel du mouvement, et qui incarnent sa diversité : Plus gay sans mariage et Homovox représentent des homos anti-mariage homosexuel, tandis que Les musulmans pour l’enfance ou Fils de France parlent au nom des musulmans. Et il y en a pour tout le monde : un appel des professionnels de l’enfance, une association des Jeunes pour la famille, un collectif de juristes, et même une « Association pour un nouveau féminisme européen ».
Le Monde.fr a voulu vérifier si cette diversité correspondait à une réalité. Nous avons adopté une démarche systématique, en vérifiant l’existence de chacune des trente associations co-organisatrices : qui en est le responsable ? Ont-elles un site Internet ? Depuis quand ? Qui l’édite ? Sont-elles enregistrées au Journal officiel ? Autant de questions qui nous ont permis de construire un tableau détaillant les réponses pour chaque association. Il est disponible en intégralité ici.
En apparence, la Manif pour tous représente de larges pans de la population. En apparence seulement. Car en réalité, nombre de ces mouvements sont des coquilles vides qui n’ont aucune existence. Quant aux autres, ils sont presque tous liés à l’Eglise, soit directement, soit par les engagements de leurs responsables.
 Sommaire :
1/ Des associations fantômes
2/ La religion très présente
3/ Des sites récents et souvent anonymes
4/Des noms qui reviennent et se croisent
5/ Une communauté qui revient souvent
6/ Des organisations parfois radicales

 1/ DES ASSOCIATIONS FANTÔMES
Un tiers des associations sont des « coquilles vides », un autre tiers sont religieuses
Nous avons distingué cinq types d’associations : celles liées à la chrétienté (Eglise catholique ou protestante), celles liées à l’islam, celles qui ressortent d’un catholicisme traditionaliste, celles issues de la « société civile » (même si elles sont souvent animées par des personnalités proches de l’Eglise), et les « coquilles vides », qui n’ont pas d’existence hors du champ de la « Manif pour tous ».
Infographie Source: LeMonde.fr
Retrouver  l’intégralité de notre tableau
En essayant de faire une typologie, on constate qu’un tiers des associations ne sont en fait que des « coquilles vides », qui, soit n’ont aucune existence identifiable au niveau légal (inscription au Journal officiel), soit n’en ont aucune sur le Web (pas de site ou pas de mention dans l’actualité hors Manif pour tous).
Seules 15 associations sur 37 ont une existence légale
Nous avons distingué entre associations déclarées au Journal officiel (40 %) et organisations n’ayant pas d’existence légale (60 %).
Les coquilles vides : il y a tout d’abord les collectifs créés pour « coller » à un porte-parole de la Manif pour tous. Ainsi, Frigide Barjot possède son « Collectif pour une humanité durable », qui consiste surtout en un site créé au printemps 2012, et dans lequel on retrouve, outre Virginie Tellenne, alias Frigide Barjot, d’autres responsables de la Manif pour tous, comme Xavier Bongibault, Laurence Tcheng-Reynes, Elizabeth Montfort ou Béatrice Bourges.
Même chose pour Plus gay sans mariage, collectif supposément dirigé par M. Bongibault, et qui consiste surtout en une page Facebook « aimée » un petit millier de fois. Idem pour La gauche pour le mariage républicain de Laurence Tcheng-Reynes, ou encore pour David et Eugenia, de Lionel Lumbroso, lui aussi un vieil ami de Mme Tellenne. Ces derniers ne cachent d’ailleurs pas l’aspect « coquille vide » de leurs structures, comme ils l’avaient expliqué en décembre à Yagg et Mediapart.
Les vraies-fausses organisations de la « société civile » : nous avons aussi créé une catégorie « société civile » pour les associations représentant des catégories socioprofessionnelles ou des intérêts particuliers. A l’intérieur de celle-ci, nous avons procédé à une nouvelle ventilation, pour distinguer entre mouvements préexistant à la Manif pour tous, mouvements ad hoc créés pour cette occasion, et mouvements créés récemment (depuis 2012), dont les responsables peuvent être rattachés clairement à l’Eglise d’une manière ou d’une autre.
Mais d’autres collectifs sur-mesure ont vu le jour, qui ne sont souvent que des noms sans guère de réalité. Ainsi, un Médecins et pédiatres pour l’enfance, qui n’a ni site Internet ni association enregistrée officiellement, et qu’on ne retrouve, via une recherche Google, qu’en référence à la Manif pour tous.
Dans le même esprit, on peut citer Famille Méditerranée, Conseil national identité républicaine, ou encore AP21 supposément une « asssociation de psychologues », qui n’est pas enregistrée au JO et dont on ne trouve aucune trace en ligne. Quant à La manif des juristes, c’est surtout une page Web d’appel à manifester.
Variante, Juristes pour l’enfance existe en tant qu’association enregistrée en 2008, mais n’a aucune trace d’activité depuis. Elle fait partie d’un « Collectif pour l’enfant » également cité parmi les associations organisatrices, et dans lequel on trouve Béatrice Bourges, ancienne candidate divers-droite à Versailles, ex-assistante parlementaire du député UMP Franck Borotra et l’une des porte-parole de la Manif pour tous dont le nom revient, comme d’autres, très souvent dans notre enquête.
2/ DES SITES RÉCENTS ET SOUVENT ANONYMES
Autre information intéressante : le nombre de sites qui ont choisi de ne pas donner le patronyme de l’acquéreur du nom de domaine. Cette information, qui permet de savoir qui est le possesseur du site, peut être masquée. Ce qu’ont choisi de faire huit associations.
Beaucoup de sites ont masqué le nom de l’acquéreur du nom de domaine
A partir de requêtes « Whois », nous avons comptabilisé les associations sans site ou avec une page Facebook, celles fournissant un nom de personne physique, celles qui donnent un nom de personne morale ou d’agence de communication, et celles qui ont choisi de masquer volontairement le patronyme du possesseur du nom de domaine.
La galaxie des organisations qui pilotent la Manif pour tous ont une caractéristique commune : nombre de ces mouvements sont récents.
Beaucoup d’associations co-organisatrices datent de moins d’un an
Nous avons distingué entre associations sans existence légale ni site Web permettant de les dater (7), organisations créées entre 2012 et 2013 (14), et organisations créées avant cette date (16).
Neuf sont nées en 2012, une en 2011, et trois datent de l’année 2013. Parmi eux, Les musulmans pour l’enfance, l’un des derniers collectifs en date. Créé à Lyon, il est dirigé par Abderrahmane Ait-Rabah, cadre dans le transport, « ami » Facebook avec les Jeunes actifs UMP du Rhône, l’UDI du Doubs et l’Association nationale des amis de Nicolas Sarkozy. Le site des Musulmans pour l’enfance présente plusieurs vidéos de témoignages de musulmans opposés au mariage homosexuel. Ces vidéos ont été postées sur YouTube, sur le compte d’un certain « G Bès », qui n’est autre que Gauthier Bes de Berc, étudiant en lettres, lui-même secrétaire et webmaster de l’association Cosette et Gavroche, et tenancier d’un blog catholique, « Le soupirail et les vitraux.
La même « solidarité » entre mouvements s’observe aussi à propos d’Homovox. Ce « collectif », lui aussi créé très récemment (en novembre 2012) autour de Xavier Bongibault, a été « conseillé », pour son site Web, parJean-Baptiste Maillard, membre et salarié de la Communauté de l’Emmanuel, qui se vante sur son compte Twitter de « monter des sites plus vite que son ombre ». Plus récemment, certains blogueurs ont accusé Homovox d’avoir utilisé des acteurs pour produire de faux témoignages vidéos. Des accusations que dément le site.
3/ LA RELIGION OMNIPRÉSENTE
4/ DES NOMS QUI SE CROISENT
5/ UNE COMMUNAUTÉ QUI REVIENT SOUVENT
6/ DES ORGANISATIONS PARFOIS RADICALES
…….
On peut terminer en rappelant que ces structures à l’existence parfois ténue, et souvent liées à la religion, sont tout de même parvenues à réunir 340 000 manifestants dans les rue de Paris le 12 janvier dernier, selon les chiffres de la police. Soit l’une des trois plus grosses manifestations depuis 30 ans.

 A lire – A deux jours du défilé, la Manif pour tous veut mobiliser

Le Monde.fr | • le 23.03.2013 Par Samuel Laurent

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Débats Idées Points de vue, Social, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.