Ganges – Culture : Un petit village des Cévennes se mobilise pour son galeriste

agalerie cévennesBiplan avril 2013
Généralement, les galeristes essaient de faire vivre les artistes qu’ils exposent. A Ganges, au pied des Cévennes, le scénario s’est inversé le 23 mars : ce sont les artistes qui ont tout fait pour que vive leur galeriste.
Au départ, un personnage qui fait partie du paysage, Bernard Brantus, amoureux des Cévennes, bon vivant, ami avec tous les artistes de la région. L’homme gagne sa vie en tant que bouquiniste, mais il lui restait une petite salle et il a décidé d’en faire profiter ses amis artistes : il les expose, organise des vernissages où se retrouve tout le petit milieu artistique cévenol, vend… ou ne vend pas.
Cela a fonctionné ainsi pendant des années, pour le plus grand bonheur des artistes du coin,  » et des artistes dans les Cévennes, il suffit de soulever une pierre pour en trouver ! « , explique l’une des habituées des lieux, Marya Muse. Cette peintre, à la double origine américaine et suédoise, a choisi de s’installer dans les Cévennes pour le cadre de vie, comme de nombreux autres artistes, anglo-saxons, parisiens ou plus régionaux. Mais le galeriste Bernard Brantus a fini par se lasser :  » Ne pas gagner d’argent avec la galerie, d’accord, mais en perdre, quand même pas ! «  En décembre 2012, il a donc décidé d’arrêter la galerie.
Pour les artistes du cru, c’est la fin d’un monde. Bernard Brantus était le seul à leur permettre d’exposer, et pour beaucoup, il leur a offert un premier contact avec le public. Ils se concertent alors et décident d’organiser une journée spéciale pour leur galeriste.  » Au départ, l’idée était surtout de lui dire merci, explique le graveur Marc Granier. Et puis tout ça a évolué, et finalement c’est devenu une journée de soutien pour qu’il continue. On a besoin de lui ! « 
La mairie a joué le jeu
Résultat : le 23 mars, la rue des Arts connaissait une effervescence particulière pour l’opération  » Lâcher d’impressions  » : atelier de gravure, cours de peinture ouvert à tous chez le voisin artiste peintre, démonstration de graffs, et… vente d’oeuvres offertes par les artistes : au total, une quinzaine d’oeuvres, à des prix très attractifs (100 à 300 euros).  » Celui-là, je l’ai reçu ce matin de Chine ! « , explique Bernard Brantus devant une toile envoyée par un ancien Cévenol qu’il a exposé et qui a tenu à participer, même en habitant maintenant près de Shanghaï.
La recette de la vente a été entièrement reversée à Bernard Brantus pour qu’il maintienne la galerie. La mairie a joué le jeu, en prêtant des barrières, en acceptant une opération de graff dans la rue.  » C’est toute la rue qui a participé, tient à préciser Marya Muse, les uns ont prêté leur porche pour héberger l’atelier de gravure, d’autres pour le graff, d’autres ont tenu la buvette. Dans une ville qui a vu tant de commerces fermer, on ne va pas lâcher le galeriste ! « 
Le public a répondu présent, déambulant, achetant pour certains un livre, pour d’autres une boisson, pour d’autres encore une oeuvre, afin que, dans les années à venir, Ganges puisse toujours s’enorgueillir d’avoir une galerie pour ses artistes.
Anne Devailly, Montpellier (correspondante) paru dans le Monde du 31/03/2013

abiplan

BIPLAN, un blog de partage et d’échange d’informations,sur les initiatives participatives des territoires,les partenariats et les réseaux,la création d’activité, l’égalité de chances pour un développement durable et un monde solidaire…

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Culture, Résistance, Solidarité, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.