Pourquoi laisser son argent à la banque ?

Le Blog à Lupus – 28 mars 2013 – Bruno Bertez
Pourquoi, en effet. : « Les taux d’intérêt sont à zéro, les frais bancaires augmentent et le système bancaire tangue. De plus, après ce qui s’est décidé pour Chypre, allez savoir si un jour cela n’arrivera pas chez nous, si cela tourne au vinaigre ».
HERCULEemail-e8c6eAvec les Européens, on peut toujours être sûr que, s’il y a une bêtise à faire, ils la feront. Non seulement parce qu’ils pensent mal, mais surtout parce qu’ils sont plusieurs à penser. Ce qui sort de leurs discussions, ce n’est jamais la sagesse, mais au contraire la décision la plus stupide. Ils ont donc réussi à poser la question au niveau mondial de la sécurité des dépôts bancaires. Il fallait véritablement le faire. Tout cela à partir d’un problème de quelques milliards, connu depuis de nombreux mois, problème déclenché par les Européens eux-mêmes, à savoir la dépréciation de la dette grecque. Chapeau !
Voici un lien qui provient du journal suisse Le Matin :
http://www.lematin.ch/suisse/Ruee-sur-les-billets-de-1000/story/26320705
Le journal titre sur la ruée sur les billets de banque de 1.000 francs suisses que l’on constate en ce moment. L’euro, nous vous le rappelons, vaut actuellement 1,21 franc suisse. 1.000 francs suisses,  c’est donc un très gros billet.
Les Suisses commencent à garder leur argent chez eux.
tresorLa Banque Nationale Suisse ne s’étonne nullement de ce phénomène. Le billet de 1.000 francs suisses est une réserve de valeur sûre et stable qui permet de conserver ses économies chez soi. Comme le dit la BNS : « il est possible de stocker plus d’argent en un espace plus petit ». Une autre personne de la BNS ajoute : « les coûts d’opportunité pour posséder des billets de banque sont très bas» puisque les taux d’intérêt sont quasi nuls.

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Economie, Europe, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.